Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Apprivoiser nos peurs

Apprivoiser la peur

Angoisses et phobies sont l’expression de nos blessures intérieures, et composer avec ces symptômes au quotidien est parfois bien difficile. Voyons comment les huiles essentielles peuvent nous amener vers le chemin de la sérénité grâce à leurs nombreuses actions bienfaitrices.

Peur de l’eau, de la foule, de l’avion, ou encore des insectes? Il existe de multiples phobies. Du grec ancien phobos, signifiant frayeur ou crainte, la phobie est une peur démesurée et irrationnelle d'une situation ou d'un objet. Des phobies sociales, comme l’agoraphobie, aux phobies spécifiques, elles induisent un état d’anxiété qui se traduit par diverses sensations physiques désagréables ressenties lors des crises, telles que palpitations, sueurs, tremblements, hyperventilation, engourdissements... Les personnes concernées peuvent avoir la sensation de perdre totalement le contrôle d’elles-mêmes.  

Selon son intensité et son emprise, une phobie peut rester discrète ou, a contrario, compliquer le quotidien. Dans certains cas, la qualité de vie peut en être fortement affectée et un au quotidien. Un accompagnement psychologique peut être nécessaire. Un des objectifs est de rechercher la cause des troubles.

Au cours d’une vie, chaque individu est soumis à des émotions qui vont avoir des répercussions sur l’équilibre psychique. Des épreuves personnelles à surmonter, un épisode de stress particulièrement important, tous ces moments peuvent être à l’origine d’une phobie et d’une angoisse profonde. Une autre piste utilisée en psychothérapie consiste à apprivoiser cette peur irrationnelle sous forme de jeux de rôles, par exemple. En complément, le monde des plantes aromatiques apporte un soutien pertinent, d’autant plus lorsque notre état émotionnel est fragilisé.

Une mémoire olfactive puissante

Les plantes aromatiques produisent des molécules odoriférantes et naturelles dont elles détiennent le secret de fabrication. Ces substances répondent aux besoins des végétaux. Elles aident notamment à perpétuer l’espèce en la protégeant des micro-organismes pathogènes ou bien encore en favorisant la pollinisation. Quand nous sentons une odeur, nos récepteurs olfactifs reconnaissent les molécules odoriférantes qui véhiculent un message via notre système nerveux, impliquant notamment le cerveau limbique, siège des émotions. Certains souvenirs et sensations peuvent refaire surface grâce à la mémoire olfactive. C’est ainsi que nous pouvons agir sur notre comportement grâce aux odeurs et aux informations qu’elles transmettent.

Les huiles essentielles (HE) issues de la distillation à la vapeur d’eau et les essences obtenues par expression à froid (pour les agrumes) sont des concentrés de molécules aromatiques et naturelles. Contenues dans des petits flacons à l’abri de la lumière, ces matières premières sont de fidèles compagnes qui nous connectent avec la nature partout où nous allons. Ainsi, nous avons en poche un moyen pour nous apaiser et nous relaxer à tout moment. Dans la gestion des phobies et des angoisses, elles vont être des alliés pratiques et efficaces pour favoriser un équilibre émotionnel.

Deux actions sont à privilégier. Pour un soin aromatique de fond, il est important de jouer sur la détente et la sécurité affective au quotidien. C’est l’objectif de la synergie détaillée ici. En complément, il est judicieux d’avoir une réponse aromatique rapide en cas de situation phobique et angoissante afin de diminuer les signes physiques. Ainsi, l’apaisement se fera ressentir en...

profondeur et de manière durable en limitant l’appréhension et les comportements d’évitements.

Les agrumes, source de réconfort

La synergie proposée démarre avec deux essences du monde des agrumes issues de la famille botanique des Rutacées. Dans la mythologie grecque, le jardin des Hespérides regorgeait de pommes d’or s’apparentant à des agrumes. Symbole du paradis retrouvé et de l’hédonisme, ces senteurs nous baignent dans une ambiance douce et chaleureuse. On ressent l’innocence. Tout est propice au lâcher-prise. Ce sont les zestes pressés à froid qui nous offre ces notes aromatiques. La première entrant en scène est l’essence d’orange douce. Avec elle, nous apaisons notre enfant intérieur et calmons ainsi les peurs les plus anciennes de notre être. Son arôme rond et sucré agit de manière immédiate en toute simplicité. Elle est universellement appréciée et les enfants la plébiscitent volontiers.

Plus complexe au niveau de sa composition moléculaire, l’essence de bergamote a ici toute sa place. C’est en Italie du Sud, en Calabre, qu’elle se cultive depuis longtemps (pour une huile essentielle de qualité, le critère géographique est à prendre en compte). Sa fragrance moins ronde que l’orange douce détient à la fois des notes fruitées et des senteurs presque fleuries. Elle apaise une part plus complexe de notre être, envahie par les pensées négatives, et nous rafraîchit les idées.

Les trois HE de l’oranger amer

Pour compléter ce duo d’agrumes, allons voir de quoi est capable l’oranger amer. Cet arbre donne trois huiles essentielles. Obtenu par la distillation des rameaux, le petit grain bigarade détient un arôme boisé et pénétrant. Attention à la qualité qui varie en fonction de la quantité de bois par rapport aux feuilles. Parfois, les rameaux trop présents pour des raisons de coûts enlèvent de l’harmonie à l’ensemble. Bien équilibrée, sa fragrance nous aide à mettre à distance les pensées et à dédramatiser une situation. Elle ralentit en outre le rythme cardiaque.

La touche finale de cette synergie est apportée par l’huile essentielle de néroli. Produite principalement en Afrique du Nord, elle est obtenue par la distillation des fleurs d’orangers amers d’un blanc immaculé. L’arôme de cette huile essentielle est fleuri, suave et puissant. On perçoit une force de caractère qui a ici tout son intérêt pour nous pousser à dépasser nos peurs, à mettre nos angoisses à distance. Afin de ressentir pleinement les bienfaits de cette synergie et d’harmoniser l’organisme en profondeur, on y aura recours régulièrement. Les gestes aromatiques seront donc à réaliser quotidiennement, à raison de 2 à 4 fois par jour.

www.alexia-blondel.fr

Le bergamotier

L’essence de cet agrume  non comestible est utilisée  en parfumerie depuis des  siècles et entre notamment  dans la composition de la  célèbre eau de Cologne. Elle  est aussi utilisée en pâtisse- rie et aromatise l’incontournable thé Earl Grey. Il y a  quelques années, elle entrait  aussi dans la composition  des autobronzants, mais  c’est désormais à proscrire,  du fait de la présence de  furocoumarines, des agents  toxiques photosensibles.

Ma formule : "Prévenir les crises d'angoisse"

Propriétés : Détente du système nerveux, action calmante et  relaxante.

Indications : États d’angoisses et de phobies, soin aromatique de  fond.

Voie cutanée et olfactive 

HE orange douce (PU : zeste) (2 ml) .Citrus sinensis

HE bergamote zestes (PU : zeste) (2 ml) Citrus aurantium bergamia

HE petit grain bigarade (PU : rameaux) (1 ml). Citrus aurantium

HE néroli (PU : fleurs) (1/3 ml) Citrus aurantium amara

HV jojoba QSP (10 ml) Simmondsia chinensis

PU: parties utilisées; QSP: quantité suffisante pour. 1 ml équivaut à 30 gouttes.

Préparation : Dans un flacon de 10 ml en verre teinté muni d’un compte-gouttes, verser les huiles essentielles selon les quantités indiquées. Compléter avec l’huile végétale jusqu’en haut du flacon et homogénéiser.

Voie cutanée : Appliquer 4 gouttes du mélange au creux des poignets et au niveau du plexus solaire (zone située sous le sternum). À renouveler au cours de la journée, entre 2 et 4 fois par jour.

Voie olfactive : Appliquer 4 gouttes du mélange au creux des poignets. Amener les mains au niveau du visage et faire des séries de dix respirations. Inspirez pendant trois secondes et faire durer l’expiration durant six secondes. À faire plusieurs fois par jour, entre 2 et 4 fois.

Contre-indications : Femmes enceintes ou allaitantes, enfants de moins de 6 ans. Ne pas s’exposer au soleil.

La menthe poivrée pour atténuer les crises

En cas de situation angoissante, ayez le réflexe menthe poivrée. On utilise la  molécule de menthol de cette huile essentielle pour de nombreux produits  comme le dentifrice, les shampoings et les huiles de massages pour soulager les  jambes lourdes. En cas de crise phobique, on va rechercher l’effet de l’acétate de menthyl, présent également, qui a une action antispasmodique.

À faire
Appliquez localement l’équivalent  d’une goutte d’huile essentielle de  menthe poivrée au niveau du plexus  solaire à l’aide d’un roll-on. Au bout  de quelques secondes, la respiration se libère et la zone du plexus, souvent nouée en cas de peur, se détend. En  cas de sensation de malaise, la menthe poivrée vous aide à garder vos esprits  et à ne pas perdre pied. Elle vous  ramène à la situation concrète en  vous aidant à mettre vos émotions de  côté. Attention, cette huile essentielle très puissante n’est pas adaptée aux  enfants et ne doit pas s’appliquer sur une zone étendue du corps, au  risque de provoquer une hypothermie.  Pour l’appliquer, préférez le roll-on au flacon compte-gouttes afin de ne pas en garder sur les mains. En cas de contact avec les yeux, utilisez  de l’huile végétale pour apaiser et  consultez un médecin si besoin. Ne pas l’utiliser en diffusion atmosphérique et demander conseil à un spécialiste pour  l’usage par voie orale.

Le réflexe hydrolat pour les enfants

Phobies et angoisses peuvent concerner les enfants dès leur plus jeune âge. Pensez à utiliser les hydrolats adaptés aux personnes sensibles (enfants en dessous de  7 ans, femmes enceintes et allaitantes). Appelés aussi eaux florales, ils sont obtenus par distillation. Beaucoup plus doux que les huiles essentielles, ils sont aussi moins onéreux du fait d’un meilleur rendement. L’eau de fleur d’oranger issue de la même plante que l’HE de néroli convient parfaitement aux sujets angoissés. Avec sa fragrance délicate, elle apaise et réconforte, telle une caresse maternelle.

À faire 
Pour un bain détente après une situation  angoissante, versez 2 cuillères à soupe  dans la baignoire. Contrairement aux huiles essentielles, les hydrolats sont solubles dans l’eau. Profitez également  de ses vertus par voie orale, à raison d’une cuillère à soupe diluée dans un  verre d’eau matin et soir. Chez les bébés,  il peut être versé dans le biberon afin d’aider à soulager les coliques liées aux états anxieux, tout en assurant un meilleur sommeil. Vous pouvez aussi profiter de ses bienfaits en le vaporisant  sur le visage et le ventre.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité