Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Des bourgeons contre les maladies cutanées

Bourgeon

La plupart du temps, la gemmothérapie est envisagée comme une thérapie par voie orale en diluant le macérat glycériné de bourgeons dans un verre d'eau. Mais une autre démarche thérapeutique consiste à les utiliser directement sur la peau. Moins connu, cet usage peut non seulement améliorer des problèmes de peau, mais aussi d’articulation et de circulation sanguine.

Maladies cutanées

Le bourgeon de cassis, le plus connu en gemmothérapie, peut également s'appliquer directement la peau. Ses propriétés calmantes de l'inflammation et de la réaction allergique le rendent précieux pour les dermatoses, de la piqûre d'insecte à l'eczéma en passant par les irritations et les démangeaisons diverses. 

À faire : déposer quelques gouttes du macérat directement sur la zone concernée ou le mélanger à une préparation de type crème ou baume. Rappelons que la préparation d'un baume nécessite de la cire d'abeille à laquelle peut s'ajouter une huile végétale. Dans ce cas précis l'huile de macération solaire de calendula est bien adaptée (pour 30 ml de baume, prévoir 3 ml de macérat de cassis). 

Les bourgeons d'orme et de cèdre sont des draineurs de la peau : le premier s'adresse aux affections humides, inflammatoires et suintantes et le second aux affections cutanées sèches. là encore il sera possible d'appliquer le macérat sur les lésions. Ce mode d'utilisation peut tout à fait compléter une prise orale de ces mêmes bourgeons consommés pendant les cures, lorsqu'il s'agit de faire face à des affections chroniques, comme un ulcère cutané, du psoriasis ou...

un eczéma. 

Le bourgeon de hêtre trouve sa place dans les produits cosmétiques. Des tests montrent son effet oxygénant sur les cellules, contribuant à une meilleure hydratation et à une diminution de la profondeur des rides. Vous pourrez vous-même créer un "soin de jouvence" en enrichissant ponctuellement votre crème habituelle d'1 à 3 gouttes de ce macérat. 

Autres maladies

Moins de rhumatismes et des jambes légères

  • Sur les douleurs articulaires et les rhumatismes, la gemmothérapie appliquée en massage s’avère particulièrement efficace. Macérats de bourgeons de cassis, de vigne, de pin des montagnes, par exemple, pourront se mélanger à un baume de massage, en parallèle d’une cure par voie orale. Le choix d’un ou de plusieurs de ces bourgeons peut être bien sûr modulé en fonction de la spécificité des symptômes.
  • Pour stimuler la circulation veineuse localement, en cas de jambes lourdes et gonflées, ou pour atténuer la cellulite, un extrait de bourgeon de châtaignier ou de sorbier sera approprié. Intégrer 1 cuillérée à café de macérat concentré dans un gel (type aloe vera) ou dans une crème neutre du commerce (pour 50 à 100 ml), puis masser.
  • Contre la fibrosclérose du sein, on peut faire appel à la jeune pousse de houx. Ce macérat est en principe interdit par voie interne (lire ci-contre), son application locale en cure de trois semaines, à renouveler si nécessaire, est d’autant plus adaptée.

Et bientôt

Le potentiel d’activité thérapeutique des bourgeons par la voie cutanée demande encore à être exploré. Certains bourgeons sont en effet pour le moment peu étudiés. La gemmothérapie n’a pas forcément dévoilé toutes ses propriétés. Après tout, elle est apparue il y a seulement soixante ans.

Culture gemmo

Quelle est la toxicité des macérats de bourgeons ?

La législation des compléments alimentaires n’autorise pas l’usage de macérats concentrés de certains bourgeons par voie interne. Seule la forme diluée au dixième (1 D) est acceptée. Cette restriction concerne des plantes comme le houx, le troène, le cade, le chèvrefeuille noir qui présentent une certaine toxicité si elles sont prises en tant que telles.

En effet, les tissus embryonnaires des bourgeons ne sont pas en mesure d’élaborer les substances toxiques qui apparaissent au cours de la maturité de la plante. Aussi, dans la pratique, le risque d’une quelconque intoxication avec des remèdes de gemmothérapie est quasi nul. Elle a donc bien toute sa place dans la pharmacie familiale.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité