Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

3 clés pour bien vieillir (4/4)

Comment vivre plus longtemps et en bonne santé ? En comprenant et en respectant les fondamentaux de notre organisme, répond la médecine naturelle. Sommeil réparateur, chrononutrition, activité stimulante, émotions positives, sans oublier les plantes des centenaires… voici nos conseils.

rire

Garder sa joie de vivre

Accepter son âge avec philosophie, continuer à agir, se lancer dans des projets, s'occuper des autres, cultiver son potager… Il n'existe pas de recette miracle. Cependant, ces rendez-vous avec soi-même contribuent à cultiver un certain art de vivre. Avec le sourire. 

Vieillir n’est pas synonyme de tristesse. « Vieillir n’est pas un fardeau ! se félicite le docteur Michel Allard, spécialiste en gérontologie. Certes il va se produire des changements en termes de performances et d’aspect physique, mais l’accès au bonheur ne va pas être impossible. » Et non seulement ce n’est pas impossible, mais se sentir heureux aide à vivre vieux. Le médecin l’a constaté : la plupart des personnes qui vivent longtemps présentent généralement une certaine joie de vivre et sont positives. Elles ont su ne pas s’accrocher à leur jeunesse, tout en allant de l’avant et en cultivant la résilience, c’est-à-dire en surmontant avec philosophie les obstacles de la vie. Pour booster votre moral, n’hésitez pas à diffuser chez vous une huile essentielle d’agrume : celles de mandarine verte, d’orange douce, de citron, de bergamote ou de petit grain bigarade sont réputées pour ramener la joie de vivre. Restons donc attentifs à nos humeurs. Car le fait d’être triste peut être signe de déprime. En ce cas, des associations comme la rhodiola et le safran peuvent aider à ne pas s’enfoncer dans le pessimisme.

Le médecin a aussi observé que ces personnes qui « vieillissent bien » sont en accord avec elle-même. Il n’existe donc pas de recette universelle ! Michel Allard nous invite pour cela à l’introspection, accordé au fameux « connais-toi toi-même » du philosophe grec Socrate. Lors de méditation ou d’un moment calme, il suffit de « fermer les yeux afin de regarder son intérieur ». Chez vous, vous opterez pour une diffusion d’huile essentielle d’encens, réputée pour favoriser l’élévation spirituelle. Passez du temps dans la nature. Une étude parue en 2015 dans la revue Health and Nature montrait que le fait de se rendre chaque jour dans un espace vert améliorait le moral des personnes âgées.

Exercice de visualisation : se souvenir des belles choses

« Lorsque le présent est pénible à vivre, et qu’on ne peut pas toujours l’éviter, il faut le quitter ; il s’agit alors d’agripper tous ses bons vieux souvenirs et de se projeter dans le futur », conseille le Dr Michel Allard. Il propose pour cela de réaliser des exercices de visualisation, en puisant dans les bons moments de sa vie. Vous pouvez employer une huile essentielle d’agrume aux vertus dynamisantes et apaisantes du système nerveux – citron, petit grain bigarade – afin d’augmenter l’effet positif de la visualisation.

  1. Asseyez-vous confortablement, fermez les yeux, puis approchez de votre nez un mouchoir imprégné d’une goutte d’HE. Inspirez lentement, retenez votre respiration pendant trois secondes, puis expirez en comptant jusqu’à 5. Répétez cinq fois de suite.
  2. Pendant les minutes qui suivent, laissez venir un souvenir fort et heureux, en l’enrichissant de détails, couleurs, sons, odeurs…
  3. Vous allez ensuite recommencer à respirer la fragrance afin d’associer votre HE à la scène qui vous donne envie d’aller vers l’avant, malgré les difficultés présentes.

Après plusieurs visualisations positives, si possible pendant quinze jours d’affilée, l’effet de l’HE sera ancré en vous et vous pourrez l’utiliser à tout moment et avancer dans la réalisation de vos projets.

Mais pour garder ce moral qui influe sur notre forme physique, Michel Allard souligne l’importance de la conation, ce que l’on peut définir comme le besoin d’agir, de se lancer dans des projets et de s’impliquer dans le monde qui nous entoure. Pour une vie longue et heureuse, il ne faudrait jamais cesser de se fixer des objectifs ! « Tout en restant dans des projets réalistes », précise le médecin. Pour ce dernier, il est important de toujours se poser les questions suivantes (et en y apportant des réponses) : « Que vais-je faire demain, le mois prochain, l’année prochaine ? » « De même que l’humain a besoin de penser, il a besoin d’aimer et d’entreprendre ». Faire du bénévolat dans une association, s’occuper de ses petits-enfants, cultiver son potager : autant de manières de réaliser des projets qui permettent de se projeter dans l’avenir. On peut accompagner ce processus de conation de plantes toniques comme l’astragale. Le paysan herboriste Thierry Thévenin a composé une tisane des quatre racines (angélique, pissenlit, gentiane, guimauve) que l’on prendra lorsque l’on se sent fatigué.

Plante de centenaires : la racine d’astragale

L’astragale (Astragalus membranaceus) est une plante médicinale ancienne et très populaire dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC). « En Chine, le huang qi est très souvent présent dans les formules classiques de tonification. En effet, elle stimule la rate et le poumon », témoigne Thierry Jamaux, spécialiste de MTC qui explique que « ces organes sont considérés comme les deux principales sources de l’énergie qui se renouvelle dans notre corps contrairement à l’énergie « innée », capital que l’on reçoit à la naissance… D’un point de vue pharmacologique cette racine est riche en molécules aux vertus immunomodulantes, antitumorales, antivirales, et surtout antioxydantes. D’où sa réputation de plante de longévité. » Toutefois comme il s’agit d’une plante puissante mieux vaut être guidé par un praticien de MTC. « Le huang qi ne doit pas être employé en cas de stagnation ­d’énergie. Dans cette circonstance, on aura recours à une plante pour la faire circuler », avertit Thierry Jamaux.

Enfin cultiver cette conation se fait tout au long de sa vie grâce à des pratiques visant à relancer l’énergie vitale. Elles nous viennent souvent d’Asie – tai-chi, qi gong, aïkido et yoga. « Elles permettent de prendre conscience de son énergie vitale, physique et mentale, et de la matérialiser dans des mouvements », estime Michel Allard. N’oublions pas non plus la sexualité qui, selon une étude parue en 2019 dans The Journal of Sexual ­Medicine, améliore à mesure que l’on vieillit sa santé physique et mentale. Et si, tout comme le bonheur, la santé n’avait pas d’âge ?

Des fleurs de Bach pour regarder vers l’avenir

S’engager dans des activités, se lancer des défis tout au long de sa vie… Pour y parvenir, Nathalie Auzeméry, conseillère en fleurs de Bach, recommande la prise d’élixirs floraux, à utiliser soit à l’unité, soit associés à d’autres, selon ce que vous ressentez. Le mimulus fait écho à : « Je veux renforcer ma confiance dans l’avenir » . La clématis à « Je veux entretenir ma vivacité et ma concentration ».

Mode d’emploi :

  • Pour une fleur : Déposez deux gouttes dans un demi-verre d’eau ou dans la bouche, à renouveler quatre fois par jour.
  • Pour deux fleurs : Mélangez deux gouttes de chaque fleur dans un flacon de 30 ml avec de l’eau minérale, puis prendre 4 gouttes du mélange directement dans la bouche, à renouveler quatre fois par jour.

Rituel féminin pour libérer sa créativité

« Si la maternité n’est plus possible à la ménopause, le féminin créatif est toujours là », écrit l’aromathérapeute Aude Maillard dans son livre Femme essentielle, un guide des huiles essentielles au féminin. L’auteure explique que l’énergie récupérée à l’arrêt des flux sanguins dans l’utérus monte vers le haut du corps « étage du corps correspondant à l’expression artistique ». Afin de libérer, mais aussi de canaliser son énergie créatrice, Aude Maillard propose d’employer l’huile essentielle de gingembre papillon (Hedychium coronarium) en olfaction de la façon suivante :

Mode d’emploi : Respirez l’HE de gingembre papillon en conscience, en visualisant l’énergie qui remonte de votre utérus et chauffe votre gorge. Pendant cette inspiration, aidez-vous par de légères contractions du périnée qui font remonter tout le bas-ventre jusqu’au diaphragme, et laissez sortir par votre bouche le son qui vous plaira, doucement. Ressentez alors le fluide énergétique qui se répand en vous jusqu’à l’extrémité de vos mains. Après cet exercice, vous ressentirez une envie irrépressible de passer à l’action en toute liberté !

À lire

  • Super nutrition du cerveau, Max Lugavere, éd. Thierry Souccar.
  • Seniors nouvelle génération : tonifiez votre santé ! Dr Corinne Ghozlan, éd. Eyrolles.
  • À votre santé grâce à la gemmo-aroma-thérapie. Les bienfaits des bourgeons et des huiles essentielles pour les seniors, Dominique Badoux, éd. Amyris.
  • Le bonheur n’a pas d’âge, Dr Michel Allard, éd. Cherche Midi.
  • Femme essentielle, Aude Maillard, éd. Tana.
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité