Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

À la recherche du «gène vert» des végétariens

Végétal

Des chercheurs de l’université Cornell, dans l’État de New York, ont découvert un gène d’adaptation au régime végétarien dans les régions où, historiquement, les populations ont une alimentation basée sur les végétaux. C’est le cas de l’Inde, de l’Afrique et de l’Asie du Sud-Est. À l’inverse, les Inuits ont une version différente de ce gène, eux qui mangent essentiellement des produits animaux marins. Or cette adaptation permet aux populations végétariennes de transformer efficacement, grâce à des enzymes spécifiques, les oméga 3 et 6 en composés essentiels pour le développement du cerveau et pour contrôler l’inflammation. A contrario, les Inuits qui mangent surtout des poissons gras ont moins besoin de ces enzymes supplémentaires pour métaboliser ces graisses. Quelles conclusions en tirent les chercheurs ? Que les individus vivant dans des régions de tradition végétarienne et qui ont de fortes chances d’avoir le « gène végétarien » ont intérêt à ne pas manger beaucoup de viande, car ils pourraient alors avoir des niveaux trop élevés d’oméga 6 aux effets pro-inflammatoires. À l’opposé, dans les régions de tradition omnivore, la diète végétarienne peut convenir, mais il est recommandé de compléter avec des huiles végétales riches en oméga 3. Nos choix alimentaires doivent donc être adaptés à nos gênes, qui reflètent en quelque sorte notre histoire alimentaire.

Rayée de la carte  
La montée  des eaux provoquée par le  changement climatique a  englouti cinq îles des Salomon  dans le Pacifique. Certes, ces îles  d’une superficie allant jusqu’à 5 ha étaient inhabitées, mais il ne  s’agissait pas d’îlot sablonneux :  elles étaient couvertes de  végétation.

Plus de stévia  
Deux nouveaux règlement européen datant du  23 mars et du 1er avril autorisent  l’utilisation des glycosides de  stéviol comme édulcorants dans  la moutarde et dans certaines  boissons à « valeur énergétique  réduite ou sans sucres ajoutés »,  notamment le thé et les infusions  de plantes.

Une appli botaniste  
L’application PlantNet séduit de plus en  plus les promeneurs. Avec  les 230 000 images des 6 100  espèces répertoriées, elle permet  d’identifier fleurs, arbres, arbustes  et autres plantes vertes à partir  d’une simple photo. Elle est  disponible gratuitement sur IOS  et Android.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité