Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Une rentrée plus verte en grande forme ! (3/4)

Septembre est la période propice aux nouvelles résolutions que chacun se fixe pour sa santé,  et au questionnement sur ses pratiques à améliorer en faveur de l'écologie. Mais il n'est pas  toujours facile de définir des objectifs réalistes, en accord avec sa typologie et ses valeurs, pour  tenir sur la durée. Voici quelques pistes pour vous aider à aborder une rentrée holistique !

De la rhodiole pour diminuer le stress de la rentrée
De la rhodiole pour diminuer le stress de la rentrée

Renforcer sa force vitale

Quand arrive septembre, c'est le moment de commencer à renforcer notre organisme et notre immunité en accompagnant les mouvements naturels de notre force vitale. Appelée également le « médecin intérieur », notre force vitale gère certains symptômes (toux, fièvre, troubles cutanés, diarrhée, etc.) et vise à rééquilibrer notre corps quand un problème pointe le bout de son nez. C'est pourquoi la renforcer consiste à accompagner tout en douceur ses pouvoirs guérisseurs naturels. L'enjeu n'est donc pas forcément d'engager des changements radicaux ; notre force vitale s'ancre dans des habitudes saines.

Dix signes pour évaluer votre force vitale

La force vitale peut s'évaluer et se mesurer par des indices concrets et observables. Apprenez à reconnaître ceux qui vous renseigneront sur l'évolution de votre force vitale. Si celle-ci est en baisse, penser à lever le pied.

• Une poignée de main dynamique et ferme

• Un regard vif et pétillant

• Une voix claire qui porte

• La présence de lunules sur les ongles

• Ne pas avoir envie de dormir après les repas.

• Une digestion sereine, facile et régulière

• Une posture et une marche toniques

• Des cheveux qui ne chutent pas en excès

• Une libido présente

• Pas de prise de poids

• Pas de sensation de frilosité ni d'extrémités froides.

Une rentrée sans trop se brusquer

Un des premiers moyens de la soutenir est de prendre l'habitude de s'hydrater correctement pour mieux éliminer et aider les différents émonctoires (foie, reins, intestins, peau) à fonctionner à leur régime optimum. Pour cela, vous pouvez prendre l'habitude de boire un verre d'eau à chaque fois que vous allez aux toilettes. Avoir une gourde en inox avec soi est également une bonne idée (en plus d'être zéro déchet et d'éviter les matières plastiques nocives). Nadia Rasamoely, naturopathe et nutrithérapeute installée à Biarritz, conseille à ceux qui ne sont pas habitués à l'eau plate, de mettre des rondelles d'agrumes, des branches de romarin ou des feuilles de menthe pour lui donner un goût agréable.

Le « brossage à sec » est une autre astuce pour soutenir vos émonctoires sans les bousculer. Cela consiste à effectuer avec une brosse ou un gant de crin des mouvements circulaires de manière très douce. Il permet de drainer votre lymphe en direction des ganglions lymphatiques qui se trouvent au niveau de l'aine, des aisselles ou encore de l'abdomen. Tout en douceur, cela renforce...

votre immunité avant l'hiver car une lymphe mieux filtrée permet de mieux lutter contre les virus et bactéries et favorise la production d'anticorps.

Côté alimentation, gardez vos bonnes habitudes de l'été en continuant à consommer des fruits et légumes frais. Si vous savez que vous avez tendance à « oublier » les légumes, ajoutez du cru par petites touches dans chacun de vos plats. Des spaghettis de courgette s'intégreront très simplement à un plat de pâtes ou des carottes râpées à une sauce tomate. Assaisonnez le tout d'herbes aromatiques de saison comme le cerfeuil qui vous aidera en cas d'estomac paresseux ou contre la toux, la ciboulette qui favorise la circulation sanguine ou encore la coriandre qui a un effet coup de fouet mais aussi des propriétés antivirales.

Tonifiez votre dos

« Quand on passe trop de temps assis, face à son ordinateur, cela peut générer une sorte de stase sanguine et énergétique qui va notamment stagner au niveau du bassin », prévient la naturopathe Nadia Rasamoely. Se lever toutes les heures est donc essentiel. Un petit exercice pourra vous aider à ne pas accumuler les tensions dans les épaules et le cou comme le propose le kiné Nicolas Seiller dans son livre 30 cartes exercices pour prévenir et soulager le mal de dos, éditions Larousse.

1. Assis sur une chaise ou un tabouret, l'une de vos mains vient s'accrocher au rebord. En veillant à garder le corps droit, penchez-vous sur le côté jusqu'à sentir l'étirement de l'épaule.

2. Vous pouvez terminer le mouvement en inclinant la tête. Pour varier l'étirement, modulez la position de la tête un peu vers l'avant ou vers l'arrière.

Variante Le mouvement peut se faire debout, une main accrochée à un support à hauteur de hanche.

Retour aux rythmes naturels et gestes écologiques positifs

Renforcer sa force vitale passe aussi par la prise en compte des rythmes naturels sur lesquels notre physiologie est basée. Comme l'explique Nadia Rasamoely, la dopamine (l'hormone de la motivation) est produite plutôt dans la matinée. Ainsi, souvent, une fatigue matinale ressentie à l'automne peut être liée à un décalage des rythmes circadiens. En plus de prendre de bonnes habitudes de sommeil, vous pouvez booster cette dopamine en ingérant du mucuna (Mucuna pruriens), une liane tropicale qui contient de la L-Dopa, un précurseur de la dopamine.

Vous pouvez aussi cultiver votre force vitale en développant des gestes écologiques positifs : non seulement vous aurez moins de contact avec des produits toxiques, dont on sait qu'ils nous fragilisent, mais en plus le fait de se sentir plus en accord avec soi-même, permet de développer une bonne énergie. Ainsi, pour cette rentrée, soyez attentif à ne pas acheter n'importe quel équipement de bureau. Plutôt qu'un repose-poignet en gel plastique, misez sur un équivalent naturel en tissu contenant des coques de végétaux comme le sarrasin. Les claviers et souris en plastique trouvent leurs équivalents en bois ou en bambou. À la cuisine, débarrassez-­vous des sacs en plastique et films alimentaires en investissant dans des bee-wraps [Ndlr : tissus cirés recouverts de cire d'abeille] pour emballer vos denrées. Côté cuisson, optez pour des poêles en fonte naturelle, fer ou acier inoxydable plutôt qu'en téflon, en céramique ou en aluminium. Il y a plein de façon de mettre l'écologie au service de votre force vitale !

Cueillette de rentrée / Poires anciennes et sauvages

Jusqu'à fin novembre dans certaines régions au climat doux, vous pouvez cueillir des poires et vous régaler. La ­Beurré Hardy, charnue est très répandue dans le Nord de la France et arrive en général à maturité à la mi-septembre. Idem pour la juteuse et parfumée Bonne d'Avranches qui se cueille au même moment. Sachez que la chair amère et dure des poiriers sauvages (Pyrus pyraster) se révèle délicieuse après cuisson. Enfin, n'oubliez pas de cueillir les fruits sur l'arbre sous peine de les voir rapidement s'abîmer.

Des tisanes aux plantes apaisantes

Certaines plantes améliorent notre résistance au stress grâce à leurs vertus apaisantes ou régulatrices de nos niveaux de cortisol (l'hormone du stress). En voici trois parmi les plus efficaces à déguster au long cours, seules ou mélangées :

  • La rhodiole (Rhodiola Rosea), racine au goût légèrement amer à infuser 10 minutes pour 3 grammes par tasse (se combine parfaitement avec l'hibiscus ou le maté).
     
  • L'aubépine (Crataegus laevigata), réduit la nervosité à raison de deux cuillères à café de fleurs ou feuilles à infuser 10 à 15 minutes.
     
  • La mélisse (Melissa officinalis), aux effets anxiolytiques prouvés dès 5 grammes de feuilles pour un litre d'eau.

Gardez le lien avec la nature

Quand on retourne vivre en ville après les vacances, on oublie souvent comment la nature a « vitalisé » notre été. À tort. « Il est temps de prendre en compte le besoin de nature autant pour la santé que l'écologie », explique Charlène Gruet, ergothérapeute spécialisée dans les handicaps sensoriels, et animatrice de balades sensorielles en ville. Voici des expériences à faire, tirées de son ouvrage Vivre la nature en ville, éditions Ulmer.

  • En attendant le bus, j'observe un arbre et je recherche tous les signes de vie qui l'anime (oiseaux, jeunes pousses, mousse…)
     
  • Je choisis un arbre que j'aime et je m'imagine à sa place
     
  • Je dessine de mémoire tous les végétaux qui sont dans mon quartier et je les regarde évoluer au fil des saisons
     
  • Sur mes trajets, je mémorise tous les éléments naturels que je rencontre.
Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité