Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Le mouvement, secret d'une forme au beau fixe (1/5)

Sédentarité, surpoids, âge, cancer… Nombreux sont les freins à la pratique d'une activité physique. Et pourtant, de plus en plus d'études le montrent : bouger son corps au quotidien est vital pour  le maintenir en bonne santé ou surmonter une maladie. Et l'on peut y prendre du plaisir ! Sports  et mouvements adaptés, massages aromatiques, plantes antioxydantes… Suivez le programme !

Le mouvement, secret d'une forme au beau fixe

Le mouvement, secret d'une forme au beau fixe

Sédentarité, surpoids, âge, cancer… Nombreux sont les freins à la pratique d'une activité physique. Et pourtant, de plus en plus d'études le montrent : bouger son corps au quotidien est vital pour le maintenir en bonne santé ou surmonter une maladie. Et l'on peut y prendre du plaisir ! Sports et mouvements adaptés, massages aromatiques, plantes antioxydantes… Suivez le programme !

À moins de 60 jours du lancement des JO de Paris 2024, les campagnes de santé publique mettent en avant les bienfaits de l’activité physique et sportive sur la santé. Le président de la République l’a même décrété « grande cause nationale ». Et pour cause, on ne compte plus les bénéfices du sport ! Amélioration du sommeil, meilleure circulation sanguine, oxygénation, endurance à l’effort, régulation des sucres et des graisses dans l’organisme… L’activité physique régulière prévient nombre de maladies et favorise une bonne santé tout au long de la vie. La preuve avec cette toute récente étude qui montre que marcher 9 000 à 10 000 pas par jour diminue de près de 40 % le risque de décès.

Malgré tout, selon les statistiques récentes, nous bougeons de moins en moins. À l’échelle mondiale, la France se positionne à la 119e place sur un classement de 146 pays en matière d’activité physique, selon l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (Onaps).

Il faut dire que maintenir une pratique sportive régulière demande motivation et rigueur quotidiennes. Ajoutez à cela des douleurs au niveau du dos, une problématique de poids, de l’arthrose, voire la survenue d’un cancer, et les bonnes résolutions s’envolent rapidement. Pourtant, l’activité physique est systématiquement recommandée dans le parcours de soins des pathologies chroniques. Et même avant tout traitement médicamenteux dans les cas de dépression légère à modérée, de diabète de type 2, d’obésité et d’artériopathie des membres inférieurs. Aussi, depuis janvier 2016, une loi donne la possibilité aux médecins d’en prescrire sur ordonnance aux millions de patients atteints d’affections comme le diabète ou l’ostéoporose.

Au-delà de la prévention et du traitement des maladies, le sport, lorsqu’il est associé à la phytothérapie et à une alimentation saine, est un des piliers de l’homéostasie (l’équilibre physiologique du corps) et participe largement à retarder le processus de vieillissement. Quels que soient votre âge et votre état de santé, le sport est une panacée et il n’est jamais trop tard pour s’y mettre ! Mais comment le pratiquer lorsqu’on est sédentaire depuis trop longtemps, que l’on a des troubles de l’équilibre, des douleurs aux genoux liées au surpoids ou que l’on est atteint d’une maladie grave ? C’est l’objet de ce dossier, où médecins du sport, psychopraticiens, kinés et experts en plantes médicinales partagent leurs bonnes pratiques pour entretenir le corps. Grâce à des exercices adaptés et au soutien des plantes, vous aurez les clés pour ancrer le mouvement dans votre quotidien et ainsi faire rimer santé avec longévité.

Du côté de la science

Les femmes mieux récompensées que les hommes

Une étude publiée récemment dans le journal du Collège américain de cardiologie a comparé l’impact d’une activité physique et ses bienfaits pour la santé chez les hommes et les femmes. Résultat ? Les femmes ont besoin de moins d’heures de sport par semaine pour obtenir le même bénéfice en termes de prévention de pathologies et d’espérance de vie. Concrètement, pour une même dose d’activité physique, l’homme diminue de 15 % ses risques de décès contre 24 % chez la femme. Ainsi, alors que les jeunes hommes adultes devraient faire 300 minutes d’activité modérée par semaine, soit 5 heures, pour des bénéfices santé optimaux, les femmes peuvent se contenter de 140 minutes par semaine (2 h 30).

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité