Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Un peu de nature
dans votre verre (4/4)

Les végétaux se prêtent à de nombreuses préparations désaltérantes, riches en arômes et vertus santé. Réalisées dans les règles de l’art, ces boissons à la fois belles, saines et pleines d’énergie apportent aussi l’hydratation nécessaire à la vie.

Jus concombre, bourrache et laitue, recette et photo de Michael Isted.

Des jus peu sucrés

Aujourd’hui, il est possible de se procurer des jus de légumes et de fruits qui ont été extraits dans les règles de l’art, c’est-à-dire pressés à froid à l’aide d’un extracteur (et non d’une centrifugeuse), ce qui préserve mieux les micronutriments. Les marques bio de jus de légumes et de fruits (Paf, Juste pressé, Yumi…) ont recours à la nouvelle technique High Pressure processing (HPP, ou « traitement par hautes pressions », plutôt qu’à la pasteurisation qui entraîne la destruction de vitamines.

« Ce procédé préserve les vitamines et les antioxydants jusqu’à quarante-cinq jours. Cette technologie consiste à mettre les bouteilles de jus dans des caissons remplis d’eau, puis à les exposer à une pression de 6 000 bars », explique Nathalie Hutter-Lardeau, nutritionniste-conseil pour Juste pressé.

Jus orange pour préparer sa peau au soleil

En ajoutant plus de bêta-carotène à son ­alimentation, on permet à la peau de faire le plein ­d’antioxydants qui vont modérer les effets néfastes des ­expositions solaires.

Ingrédients ½ patate douce bio • 4 carottes bio • ½ orange bio

Préparation Peler la patate douce, les carottes et la demi-orange. Les couper en morceaux. Les déposer, un à un, dans l’extracteur de jus.

À savoir Vous pouvez ajouter des herbes dans vos jus : coriandre, menthe, persil et pourquoi pas de l’estragon. Attention, la coriandre n’est pas bien tolérée par tout le monde.

 

Ce n’est pas parce que ces jus de fruits restent concentrés en nutriments qu’il faut les consommer en excès. Riches en sucre, ils font grimper l’index glycémique très rapidement, d’autant plus vite qu’ils ne renferment presque plus de fibres ralentissant...

leur absorption dans l’organisme. Ils sont donc à déguster ponctuellement, en début de repas pour ouvrir l’appétit ou en dessert. « Sur les étiquettes, il vous faut vérifier la teneur en glucides du jus au total. Au-dessus de 10 g pour 100 ml de produit, on peut considérer qu’il s’agit d’une boisson sucrée. À titre indicatif, le jus de tomate comptabilise 15 g de sucre pour 100 ml de liquide », rapporte Nathalie Hutter-Lardeau.

Les jus de légumes ont, eux, meilleure réputation. « Avec raison, car ils permettent aux intestins les plus fragiles d’acquérir beaucoup de micronutriments sans être perturbés par un apport de fibres massif quelque peu indigeste. Chez Yumi, chaque recette de jus comprend 70 % de légumes et seulement 30 % de fruits et d’herbes, ce qui limite les glucides à moins de 7 g pour 100 ml de jus », souligne Sabine Monnoyeur, naturopathe. Enfin, si on choisit de faire ses jus soi-même, on a tout intérêt à respecter le ratio de 70/30. Ainsi qu’à les boire juste après les avoir pressés, mais sans les avaler d’un coup, pour modérer le pic insulinique.

Jus à la bourrache pour se remettre en forme

Pauvre en glucides, ce jus vert permet de récupérer après une période de stress ou une maladie. À consommer dès les premiers jours de vacances.

Ingrédients pour 1 litre de boisson 4 à 5 feuilles de bourrache • ½ concombre bio • 1 poignée de feuilles de laitues bio • 1 citron vert bio • 10 cl d’eau infusée à la mélisse • 1 c. à café de miel aux fleurs de bourrache (facultatif)

Préparation Passer feuilles de bourrache, concombre, laitue, tranches de citron et un demi-verre d’eau de mélisse à l’extracteur. Adoucir avec une cuillère à café de miel aux fleurs de bourrache.

À savoir

  • Pour préparer l’eau de mélisse, frotter un bouquet de feuilles de mélisse entre elles. Les placer dans une bouteille. Ajouter 50 cl d’eau plate ou pétillante. La mettre au frigo durant trois heures.
  • Pour préparer le miel, ajouter 2 poignées de fleurs de bourrache dans un pot de miel de 350 g de miel. Le mettre au bain-marie durant deux-trois minutes sans faire bouillir. Refermer le pot et le réserver dans un placard durant quatorze à trente jours.

Recette : Michael Isted.

À lire et à connaître

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité