Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

L’huile essentielle de cèdre de Virginie : Une bonne circulation

cèdre de Virginie

Cette huile essentielle provient-elle du cèdre rouge, du thya géant de californie ou du genévrier de Virginie ? Il faudrait savoir ! La réponse ne fait pourtant pas de doute : comme le laisse supposer son nom, Juniperus virginiana est bien un genévrier. En revanche, ce ne sont ni ses « baies » nises rameaux que l’on distille, comme on le fait pour le genévrier commun, mais le cœur de son tronc, dont la couleur brun grisé à rouge évoque le cèdre rouge. le bois est découpé en copeaux et a besoin d'être distillé pendant six heures.L'huile essentielle qu'il nous donne est l'une des plus riche en sesquiterpènes et sesquiterpénols, Molécules qui stimulant la circulation lymphatique et décongestionnent le système veineux. De plus, sa fragrance est fortement boisée et apporte une note de fond très appréciée dans les mélanges circulatoires.

Utilisation

Massage
• Le cèdre de Virginie permet de calmer  bien des douleurs rhumatismales,  musculaires et articulaires. Faites couler  dans le creux de la main 3 gouttes d’huile  essentielle et l’équivalent d’une cuillère à  café de macérat huileux de millepertuis  (qui calme les inflammations musculaires).  Massez ensuite les zones douloureuses des  extrémités vers le cœur.
• En cas de cellulite inflammatoire (causée  par une bactérie) prendre un flacon de  10 ml, mélangez 70 gouttes de cèdre de  Virginie, 35 gouttes de pamplemousse  et complétez avec de l’huile végétale...

de  macadamia (huile « sèche » qui active la  microcirculation). Après la douche, sur  une peau légèrement humide, appliquez  l’équivalent d’une cuillère à café et massez  jusqu’à absorption complète. Une recette  miracle, parlez-en autour de vous !
• Contre les pellicules et cheveux ternes,  incorporez dans un flacon de 10 ml   50 gouttes de cèdre de Virginie et  complétez avec de l’huile végétale de  chanvre (très pénétrante, elle nourrit la  fibre capillaire et améliore l’élasticité,   la brillance et le volume). Utilisez  l’équivalent d’une cuillère à café de ce  mélange pour masser le cuir chevelu, laissez  reposer 1 heure minimum puis faites un  shampoing dans lequel vous aurez ajouté  du cèdre de Virginie à raison d’une goutte  pour une noisette de shampoing.

Bain
Les propriétés circulatoires et antinflammatoires de l’huile essentielle de cèdre de Virginie peuvent être mises  à profit dans le bain, à condition que  celui-ci ne soit pas trop chaud et que  vous n’ayez pas de problèmes cardiaques.  Elle sera également bienvenue en cas de  courbatures, rhumatismes, articulations  douloureuses et jambes lourdes : mélangez  dans le creux de votre paume 5 à 7 gouttes  d’huile essentielle avec une belle noisette  de gel douche ou dans une base neutre,  puis incorporez le tout à l’eau du bain.   Et respirez !

Olfaction
À faire lorsque l’on manque de base,  d’ancrage et de stabilité. Si vous ne vous  sentez pas tenu solidement sur vos deux  pieds et que le stress vous secoue dans tous  les sens, le cèdre de Virginie vous renforce  de l’intérieur. Il augmente votre équilibre et  vous aide à abandonner vos idées fixes et  vos a priori. Prenez une respiration basse,  lente et profonde au-dessus du bouchon ou d’un mouchoir sur lequel vous aurez déposé  1 ou 2 gouttes d’huile essentielle.

Botanique
Arbre majestueux originaire d’Amérique du Nord, le cèdre de Virginie (Juniperus virginiana) est aujourd’hui très présent comme arbre d’ornement. Conifère résineux comme le pin, le sapin, l’épicéa ou le mélèze, il vit plus de 400 ans et peut atteindre cinquante mètres de haut. Tous les cèdres de Virginie n’atteignent cependant pas cette hauteur impressionnante, car leur croissance est très lente et ils mesurent moins de cinq mètres à 20 ans. Ce sont les centenaires d’une quinzaine de mètres que l’on sélectionne pour être distillés.

Propriétés
L’huile essentielle de cèdre de Virginie est composée de 50 à 65 % de sesquiterpènes, molécules aromatiques qui limitent l’inflammation, lèvent les spasmes et activent la circulation sanguine et lymphatique. Elles régulent le système nerveux et tempèrent la nervosité. On y trouve également 30 à 40 % de sesquiterpénols, qui régulent les systèmes immunitaire et nerveux autonome, décongestionnent les systèmes veineux et lymphatique et augmentent la résistance face au stress. Son emploi le plus courant reste pour les troubles circulatoires et la cellulite, surtout inflammatoire et douloureuse.

Contre-indications
À éviter durant les trois premiers mois de la grossesse, sauf en olfaction. Ne pas appliquer pure chez les moins de 6 ans, ni sur les muqueuses ou sur les oreilles. Se laver toujours les mains après l’avoir utilisée.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité