Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Les formules pour alléger sa digestion

Anethum graveolens

Troubles localisés dans l'estomac (dyspepsie) ou dans l'intestin (gaz)… notre digestion s'accompagne parfois de sensations plus ou moins agréables. Fréquemment, ces manifestations sont dues à une alimentation inadaptée – trop industrielle notamment – ou à certains ralentissements de notre métabolisme. Or l'aromathérapie peut lisser ces désagréments.

Tout le monde a déjà été incommodé par des troubles au niveau du système digestif. Ils concernent tout un chacun. Ils sont aussi nombreux que variés ainsi que leurs symptômes qui peuvent être des nausées, des ballonnements, des douleurs ressenties au niveau du ventre… L'appareil digestif révèle, il est vrai, une certaine ­complexité. Il est composé d'organes, de flores bactériennes et de glandes qui sécrètent des sucs, des enzymes et des hormones. Se présentant comme un long tube qui commence dans la bouche et se termine au niveau de l'anus, sa fonction consiste à digérer et à absorber les nutriments apportés par l'alimentation afin de produire des cellules, des hormones, des enzymes mais surtout de donner, à l'organisme, l'énergie dont il a besoin pour fonctionner. Il joue aussi un rôle d'élimination des déchets non négligeable. La cavité buccale est la porte d'entrée du système digestif. Les dents, la langue et les glandes salivaires permettent de déchiqueter les aliments et d'en digérer les sucres. La mastication joue donc un rôle primordial dans la digestion. Les Chinois ont coutume de dire qu'il faut boire ce que l'on mange, ce qui signifie que les aliments mâchés doivent devenir pâteux, presque liquides, avant d'être déglutis vers l'œsophage pour atteindre l'estomac où ils sont brassés et mélangés aux sucs gastriques composés d'eau, d'acide chlorhydrique et d'enzymes. Le produit de cette transformation, le chyme, est déversé, ensuite, dans l'intestin grêle. La bile produite par le foie et sécrétée par la vésicule biliaire ainsi que le suc pancréatique permettent la digestion des protéines, des sucres et des graisses ainsi que la production de sels minéraux. Le chyme parcourt ensuite l'intestin au sein duquel les ­nutriments (vitamines, minéraux, oses, acides aminés, acides gras) sont absorbés et passent dans la circulation générale sanguine. Le gros intestin héberge une importante colonie de ­bactéries appelée flore intestinale ou microbiote qui synthétise la vitamine K (indispensable à la coagulation du sang), participe à la défense de l'organisme et influence le système nerveux central donc notre sphère ­psychoémotionnelle. Les déchets de la digestion que sont des fibres, des microbes et des cellules sont éliminés par l'anus.

 

Faciliter le travail du foie

Dans le système digestif, le foie a une importance toute particulière. Il draine environ 1,5 litre de sang par minute. Il est un des filtres de notre organisme. Il participe à la détoxification de notre corps comme les autres organes émonctoires que sont les reins, la peau, les poumons et l'intestin. Il est donc un organe central qui influence de nombreux mécanismes physiologiques.

À faire

Après des excès de table, certaines huiles essentielles sont particulièrement efficaces pour remettre de l'ordre. C'est le cas de la menthe poivrée (Mentha x piperita), de la livèche (Levisticum officinale), du romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis CT verbénone) ou de l'essence de citron (Citrus limonum) qui soutiennent le foie dans son activité de détoxification. Après les fêtes, faites une petite cure dépurative, prenez deux gouttes d'une des huiles essentielles citées, à midi et le soir, pendant sept jours.

Repérez l'origine des troubles fonctionnels

Au vu de la complexité du système digestif, les affections peuvent être nombreuses et très variées. Les troubles fonctionnels entraînent des sensations gênantes, parfois douloureuses, qui ont un réel impact sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Ils ne sont pas dus à des affections précises ou à des lésions mais à un léger dysfonctionnement de la digestion. Quand ils se situent au niveau de l'estomac, ils sont désignés par le terme de dyspepsie. Ils peuvent aussi être localisés au niveau de l'intestin dans lequel se forment des gaz qui provoquent des flatulences et des ­ballonnements. Ils entraînent, ­systématiquement, une sensation de mal-être, d'inconfort, de pesanteur, de tension au niveau du ventre avec, parfois, apparition de crampes très douloureuses. Si ces symptômes persistent ou s'aggravent, il est important de consulter un médecin afin d'en ­comprendre l'origine. Toutefois, elle est souvent banale. Elle est due, par exemple, à des mauvaises habitudes ou à un excès alimentaire, à l'ingestion d'aliments trop gras ou trop riches en hydrates de ­carbone comme les pois secs, les féculents, les pommes ou les choux. La prise trop rapide des repas, la consommation de sodas, de boissons gazeuses, de café, d'alcool, la sédentarité ou le stress sont aussi des facteurs déclenchants. Pour éviter tous ces désagréments, il est capital de mettre en place des habitudes de vie saine. À commencer par l'alimentation qui comme on le sait est l'un des piliers d'une bonne santé. Il est donc important de manger varié, des légumes et des fruits de saison, à chaque repas, d'éviter l'alimentation industrielle et l'excès de nourriture. Dans cet esprit, les Chinois recommandent de quitter la table en ayant un peu faim et de faire 200 pas après chaque repas.

Il existe aussi de belles huiles essentielles qui agissent afin d'améliorer le transit et de soulager efficacement les symptômes des digestions difficiles. Les huiles essentielles choisies dans la formule présentée sur la page précédente vont agir, en synergie, à différents niveaux du tube digestif pour apaiser efficacement, tous les désagréments énoncés précédemment.

 

Ma formule

Pour soulager les problèmes digestifs

Propriétés: digestive, carminative, antispasmodique, antinauséeuse, hépato-stimulante.

Indication: traitement et soulagement des digestions difficiles.

Voie orale

HE d'aneth (Anethum graveolens) : 1 ml = 25 gouttes

HE de gingembre (Zingiber officinale) : 1 ml

HE de laurier noble (Laurus nobilis) : 1 ml

HE de menthe poivrée (Mentha × piperita) : 1 ml

Posologie. Prenez 1 goutte du mélange, deux fois par jour, après chaque repas, dans une cuillerée à café de miel ou sur un support de votre choix (sucre, mie de pain, comprimé neutre), pendant dix jours. Renouvelez le traitement si besoin après une semaine de pause.

Précautions d'emploi. Ce traitement est contre-indiqué pour les personnes souffrant de troubles neurologiques (épileptiques) et déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu'aux enfants de moins de 12 ans.

L'aneth stimule la sécrétion biliaire, le gingembre soutient l'estomac

S'il fallait n'en choisir qu'une ce serait certainement celle de la plante entière d'aneth (Anethum graveolens). Car on la qualifie de « digestive », ce qui signifie qu'elle va augmenter les sécrétions des sucs gastriques. Cependant, elle aura aussi un impact sur les sécrétions hépatobiliaires et pancréatiques qu'elle stimule. Elle va aussi soutenir la motricité intestinale pour parfaire la digestion. Toutefois, en cas de spasmes, elle agit comme anti­spasmodique en décontractant les muscles lisses des organes. Elle permet donc d'éviter les ballonnements, les flatulences et les crampes intestinales douloureuses. L'huile essentielle de gingembre ­ (Zingiber officinale) est stomachique, ce qui signifie qu'elle agit spécifiquement au niveau de l'estomac. C'est une huile essentielle tonique, digestive, car elle augmente l'activité des enzymes. L'absorption des nutriments au niveau de l'intestin en sera plus aisée.

L'intestin abrite une flore commensale appelée microbiote. Quand elle est déséquilibrée (dysbiose), des réactions de fermentation ou de putréfaction se produisent entraînant la formation de gaz. L'huile essentielle de laurier noble ­(Laurus nobilis) est antiputride. Elle arrête la multiplication anarchique des bactéries impliquées dans la dégradation des protéines (putréfaction). Elle permet de rééquilibrer la flore intestinale empêchant la muqueuse intestinale de devenir perméable à des molécules plus ou moins toxiques. Enfin, le menthol contenu dans l'huile essentielle de menthe poivrée (Mentha x piperita) agit sur le foie et tonifie le corps de manière positive ; il prévient l'apparition de nausées.

La nourriture industrielle, la « malbouffe » occasionnent de plus en plus d'affections au niveau du tube digestif. L'aromathérapie constitue une aide efficace en cas de mal-être, de douleur ou d'inconfort liés à une mauvaise digestion. Cependant, dans certains cas, une modification du régime alimentaire sera nécessaire afin d'éviter durablement ces troubles.

Des plantes pour soigner les maux de ventre

Les selles éliminent certains déchets de l'organisme. La fréquence ­d'évacuation dépend de chacun. Toutefois, il y a constipation quand elles sont dures, fragmentées, sèches, difficiles à expulser et que le besoin d'aller à la selle est inférieur à trois fois par semaine. Il faut d'autant plus s'en préoccuper que ce dysfonctionnement peut entraîner des désordres physiologiques plus ou moins graves, comme des cystites, des douleurs, des hémorroïdes, des digestions difficiles et des occlusions intestinales. Toutes les plantes contenant des dérivés anthracéniques agissent en stimulant la motilité ­intestinale. Le séné (Cassia senna), la bourdaine (Rhamnus frangula), le cascara (Rhamnus purshiana), l'aloes du Cap (Aloe ferox) et la rhubarbe (Rheum) sont les plus connus. Cependant, elles peuvent être irritantes pour les muqueuses. On sera donc prudent concernant leur dosage et elles ne seront pas prises sur le long terme. On leur préfère le psyllium (Plantago ovata), un laxatif doux, efficace et qui ne présente aucun effet secondaire.

À faire

Prenez 2,5 g de psyllium trois fois par jour pendant deux jours puis augmentez la dose, tous les jours, sans dépasser, 7,5 g, trois fois par jour. Dès que l'effet voulu est obtenu, gardez cette dose journalière pendant cinq à sept jours. Le psyllium doit toujours être pris avec un grand verre d'eau.

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité