Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

L’huile essentielle de tea tree : une anti-infectieuse majeure

Tea tree

Le tea tree, (Melaleuca alternifolia) aussi appelé arbre à thé ou mélaleuque à feuilles alternes, n’a aucun rapport avec les théiers. Son nom, il le doit aux Anglais qui, après avoir envahi l’Australie à la fin du XVIIIe siècle, découvrirent que ses feuilles s’infusaient comme le thé.

Différentes espèces de mélaleuques, toutes appelées tea tree, sont aujourd’hui utilisées. Si en Australie, les grandes quantités produites servent de pesticides naturels, en France, on emploie surtout son huile essentielle à des fins médicinales.

Utilisation pure

En cas de mycoses, le tea-tree est efficace  contre les fongus responsables du « pied  d’athlète » (mycose qui se loge entre les orteils) ou de l’onychomycose (mycose des  ongles). Au moindre signe, appliquez l’huile  essentielle entre chaque orteil matin et soir. Pour l’hygiène buccale, l’HE est également  souveraine pour venir à bout des aphtes, des ulcères de la muqueuse ou des gingivites :  3 gouttes dans un demi-verre d’eau tiède  pour un bain de bouche. En gargarisme, elle  luttera contre les maux de gorge.

En massage

Infections de la sphère ORL : rhume,  sinusite, rhinopharyngite, fièvre... Dans un flacon de 20 ml, mettre 5 ml de HE de tea tree et compléter avec de l’huile végétale de nigelle (renforce le système immunitaire). Dès 3 ans, appliquer  selon l’âge 5 à 20 gouttes du mélange  toutes les heures dans le haut du dos ou sous la plante des pieds.
Après des séances de radiothérapie, l’huile essentielle de tea tree prouvera  ses propriétés protectrices de l’épiderme : faire pénétrer 3 gouttes d’HE de  tea tree mélangées à 3 gouttes de macérat  huileux de millepertuis.
Lors de troubles de la circulation  sanguine (varicosités, varices, escarres),  mettre dans un flacon de 20 ml, 5 ml de tea  tree, 5 ml d’huile végétale de calophylle  inophylle (stimule la circulation sanguine) et  compléter avec de l’huile végétale de jojoba  (compense la viscosité de la calophylle).  Masser en remontant vers les cuisses.
Pour une...

peau terne et/ou acnéique, mettre  dans un flacon de 10 ml 15 gouttes de tea tree et compléter avec une huile végétale de rose  musquée, en application légère sur le visage le  matin. Pour le soir, préférer une pulvérisation  d’hydrolat de tea tree. Laisser sécher et ne  rien mettre de plus après.

En diffusion

La fragrance du tea tree, un peu terreuse,  légèrement camphrée, ne plaît pas à tout le  monde. Très intéressante en diffusion pour  ses propriétés anti-infectieuses, on peut  atténuer son odeur en l’associant à d’autres  huiles essentielles. Quelques exemples :
Avec des malades à la maison  7 gouttes   de tea tree et 5 gouttes de bois de hô.
Pour passer un hiver sans virus  3 gouttes   de tea tree et 6 gouttes de pin sylvestre.

Dans le Bain

Les propriétés anti-infectieuses et  immunostimulantes du tea tree peuvent être  mises à pro t dans le bain, à condition que  celui-ci ne soit pas trop chaud et que vous  n’ayez pas de problèmes cardiaques.
Affections ORL et bronchopulmonaires, grippe, fièvre, douleurs musculaires, fatigue  et stress... : mélanger dans la paume 5 à 7 gouttes d’huile essentielle avec une noisette  de gel douche ou une base neutre, incorporer  le tout à l’eau du bain et respirer.

Olfaction

Le tea tree permet de calmer l’agitation  intérieure, surtout si vous avez la sensation  que le monde va trop vite pour vous. Prenez une respiration basse, lente et profonde  au-dessus du bouchon ou d’un mouchoir  sur lequel vous aurez déposé 1 à 2 gouttes  d’huile essentielle, également en cas de  fatigue physique et psychique. 

Botanique

De la famille des Myrtacées, le mélaleuque à feuilles alternes est un arbre aux fleurs blanches dont les feuilles pointues et persistantes sont très riches en huile essentielle. D’une hauteur de 4 à 8 mètres, il aime les sols argileux et sablonneux des marécages et des cours d’eau, ainsi que les climats subtropicaux. Endémique de l’Est de l’Australie, où il est abondamment cultivé depuis trente ans, il a été introduit peu à peu dans d’autres pays, notamment en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis et en Chine. La distillation de ses feuilles fournit l’huile essentielle de tea tree, l’HE la plus étudiée par les scientifiques depuis 1920.

Propriétés

L’huile essentielle de tea tree est particulièrement remarquable pour sa teneur en terpinène-4-ol (35 à 45 %) qui lui apporte ses qualités anti-infectieuses reconnues sur un grand nombre de bactéries pathogènes, mais aussi sur les virus, les champignons et les parasites. Elle est également composée de monoterpènes et de sesquiterpènes, qui lui confèrent des propriétés immunostimulante, anti-inflammatoire, décongestionnante respiratoire et veineuse et analgésique.

Contre-indications

On ne relève aucune toxicité à dose physiologique. On pourra l’utiliser sans aucun risque pendant la grossesse et chez les enfants, à condition bien sûr d’adapter les doses utilisées. Cependant, si l’huile est oxydée, elle deviendra irritante pour les peaux réactives. Il est de toute manière conseillé de toujours faire un test cutané sur le pli du coude avant de l’utiliser. De manière générale, on évite de l’appliquer pure chez les enfants de moins de 36 mois, de l’appliquer sur les muqueuses ou dans les yeux et les oreilles... Et on se lave les mains après l’avoir utilisée !

Guillaume Gérault
Naturopathe, nutrithérapeute et aromatologue, directeur de l’École française d’aromathérapie intégrative (www.efai.fr

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité