Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Huiles essentielles : les règles de la diffusion

Diffuseur d'huiles essentielles
Diffuseur d'huiles essentielles

Aujourd'hui, on emploie très souvent la diffusion d'huiles essentielles. Mais dans quelles conditions de sécurité peut-on y avoir recours ? Quels appareils privilégier ? Voici reprécisées les règles à suivre pour que les molécules aromatiques délivrent leur message dans les meilleures conditions.

La diffusion d’huiles essentielles est sans doute l’héritière d’une longue tradition, au cours de laquelle les émanations de matière végétale brûlée participaient à des rituels sacrés, et plus tard à assainir une atmosphère putride. Aujourd’hui, la diffusion est très répandue car c’est très certainement le moyen le plus simple d’appréhender l’aromathérapie. Toutefois, certaines règles sont à respecter afin que la diffusion d’huiles essentielles délivre toute son efficacité sans danger.

Quelques règles à respecter

En effet, irritantes ou dermocaustiques, certaines huiles essentielles ne peuvent pas être diffusées seules. Elles peuvent toutefois entrer en très faible concentration dans un mélange, ce qui évitera qu’elles endommagent les muqueuses qui tapissent l’intérieur de nos voies respiratoires. Ce sont notamment toutes les huiles essentielles contenant une forte concentration en phénols comme celles d’origan compact (Origanum compactum), de sarriette des montagnes (Satureja montana), de thym à thymol (Thymus vulgaris CT thymol) ou d’eugénol du clou de giroflier (Eugenia caryophyllata) ainsi que les huiles essentielles contenant du cinnamaldéhyde comme l’écorce de cannelier (la cannelle) de Ceylan (Cinnamomum zeylanicum).

Les huiles essentielles riches en certaines cétones neurotoxiques comme celles de sauge officinale (Salvia officinalis), de cèdre de l’Atlas (Cedrus atlanticus), de menthe poivrée (Mentha piperita) ou encore de romarin à camphre (Salvia rosmarinus CT camphre) sont également à éviter ou à utiliser avec parcimonie. Il est aussi important d’éviter tout surdosage en une biomolécule. On recommande donc de mélanger trois à cinq huiles essentielles maximum.

De plus, il est déconseillé de diffuser des huiles essentielles en continu ; des plages d’une vingtaine de minutes, deux à quatre fois par jour, doivent être respectées. La diffusion est aussi déconseillée dans la chambre d’un enfant en sa présence. Toutefois, il sera intéressant de diffuser une huile essentielle apaisante comme celle de lavande vraie (Lavandula angustifolia), de petit grain bigarade (Citrus aurantium) ou d’essence de mandarine (Citrus reticulata), quelques minutes avant le coucher, ce qui l’aidera à s’endormir quand il ira au lit.

Pourquoi utiliser la diffusion ?

La neutralisation des odeurs désagréables est ce qui est le plus couramment recherché avec la diffusion. Lors d’une épidémie bactérienne ou virale, la diffusion d’huiles essentielles antimicrobiennes, contenant notamment des monoterpénols et des monoterpènes, viseront plus spécifiquement à assainir l’atmosphère. L’essence de citron (Citrus limonum) et l’huile essentielle de pin sylvestre (Pinus sylvestris) sont recommandées pour cet usage.

Ce mode thérapeutique trouve également sa place pour traiter des infections notamment pulmonaires. En effet, lors de l’inspiration...

les particules aromatiques, fines et volatiles, présentes dans l’air, pénètrent dans nos poumons. Elles peuvent alors avoir une action locale sur la muqueuse des voies respiratoires et une légère activité systémique en passant dans la circulation sanguine au niveau des alvéoles pulmonaires. La diffusion d’huiles essentielles anti-inflammatoires et antimicrobiennes, tel l’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata), sera alors privilégié.

Enfin, les molécules odoriférantes des huiles essentielles ont un effet sur notre sphère émotionnelle. Elles sont captées par les cellules olfactives situées dans le nez qui envoient un signal électrique au système nerveux limbique. D’où l’intérêt de leur diffusion quand on a besoin de gérer ses émotions, qu’il s’agisse de plaisir, d’agressivité ou de peur. Par exemple, une odeur que l’on trouve agréable invitera à la convivialité, à l’amabilité, à la bienveillance. Et cette méthode se révèle intéressante y compris pour les phénomènes de mémorisation.

Quel diffuseur utiliser ?

On choisira le diffuseur selon l’effet recherché. Un simple galet aromatique est un support neutre souvent d’origine naturelle avec lequel on peut commencer. On y dépose 1 à 3 gouttes d’huile essentielle ou un mélange aromatique. La nature volatile des huiles essentielles permet leur diffusion spontanée dans l’atmosphère ; toutefois, elle sera assez localisée. Le brûle-­parfum permet de chauffer une huile essentielle déposée dans une coupelle grâce à la flamme d’une bougie. Cependant, si la chaleur est trop faible, la diffusion n’est que partielle et, si elle est trop forte, elle abîme les huiles essentielles qui peuvent alors se transformer en composés plus ou moins toxiques.

Pour une diffusion plus thérapeutique, on choisira un diffuseur électrique. Ils ont chacun leurs particularités, leurs avantages et leurs inconvénients. Parmi ces appareils plus sophistiqués, on distingue les diffuseurs à brumisation ou ultrasoniques. Leur principe : émettre des ultrasons qui dispersent, sous la forme de microparticules, une huile essentielle seule ou un mélange, présents à la surface d’un petit volume d’eau. Les gouttelettes d’huiles essentielles se répandent dans l’atmosphère sous la forme d’un fin brouillard aromatique qui permet de désodoriser et d’humidifier une atmosphère sèche, mais aussi d’agir sur l’humeur.

Pelargonium graveolens

Les seconds, les diffuseurs à nébulisation, ou à effet Venturi fonctionnent grâce à une pompe qui pulse de l’air à la surface d’une huile essentielle ou d’un mélange aromatique pur que l’on a préalablement placé dans une ampoule en verre destinée à cet effet. Ils répandent dans l’atmosphère des quantités non négligeables d’huiles essentielles et peuvent donc être utilisés aussi bien pour la neutralisation des odeurs, l’assainissement d’une atmosphère ou de la sphère ORL et pulmonaire, et influencer les émotions. Aucun solvant n’étant utilisé, ces diffuseurs à sec sont préconisés en milieu hospitalier ou en Ephad.

Quelle que soit la finalité de l’utilisation de ces appareils, il est important que l’huile essentielle ou le mélange aromatique plaise. Selon votre goût, vous opterez pour des notes fruitées ou florales tout en légèreté et gaieté.

Citrus reticulata

À l’hôpital aussi

Il y a quelques années, Lisa McEwan, infirmière de l’équipe de soins palliatifs du CHU de Rennes, a cherché une solution au problème des mauvaises odeurs dans trois services : pneumologie, médecine interne et ORL. Son étude pilote a consisté à la diffusion d’huiles essentielles dans les chambres à raison de 5 à 10 minutes par jour. Les sept huiles essentielles retenues étaient : litsée citronnée, mandarinier, citron, pamplemousse, oranger amer ou bigaradier, oranger doux et/ou lavandin super. Les résultats obtenus furent très positifs. Car non seulement la plupart des mauvaises odeurs étaient neutralisées, mais les patients en furent apaisés et le personnel soignant, plus décontracté, et davantage à l’écoute. Le tout pour un budget global de 2 000 euros par an. Depuis, de nombreuses expériences du même style ont été mises en place dans différents centres hospitaliers en France et à l’étranger.

Formule pour une ambiance fruitée

Propriétés : Équilibrante, gaie, fruitée.

Indications : Ce mélange aromatique est une balade estivale colorée qui nous donne le moral. Elle nous emmène sur les terres ensoleillées du sud de l’Espagne, lorsque les champs d’orangers et de mandariniers plongent dans les eaux cristallines de la mer Méditerranée. 

Dosage

  • HE de mandarine Citrus reticulata 40 gouttes
  • HE d’orange douce Citrus sinensis 40 gouttes
  • HE de petit grain bigarade Citrus aurantium 10 gouttes
  • HE de camomille romaine Chamaemelum nobile 10 gouttes

Posologie : Mettez 3 gouttes sur un galet ou diffusez pendant 20 minutes en début et en milieu de journée.

Procédé de fabrication : Mettez les quantités d’HE correspondante (1 ml = 25 gouttes) dans un flacon en verre brun de 10 ml, bien nettoyé. Fermez-le, mélangez et mettez une étiquette décrivant son contenu et la date de sa fabrication.

Précautions d’emploi : Par principe de précaution, cette synergie est déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Formule pour une ambiance florale

Propriétés : Équilibrante, gaie, florale.

Indications : Ce mélange aromatique est une invitation à un moment de détente et d’évasion dans un jardin fleuri et ensoleillé du sud de la France. Les roses embaument l’atmosphère tandis que les abeilles butinent les lavandes. Tout est propice à la flânerie et à la rêverie.Par Pascale Gélis-Imbert

Dosage

  • HE de géranium rosat Pelargonium graveolens 40 gouttes
  • HE de lavandin super Lavandula hybrida clone super 30 gouttes
  • HECT de bois de Hô Cinnamomum camphora CT linalol 20 gouttes
  • HE de litsée citronnée Litsea cubeba 10 gouttes

Posologie : Mettez 3 gouttes sur un galet ou diffusez pendant 20 minutes en début et en milieu de journée.

Procédé de fabrication : Mettez les quantités d’HE correspondante (1 ml = 25 gouttes) dans un flacon en verre brun de 10 ml, bien nettoyé. Fermez-le, mélangez et mettez une étiquette décrivant son contenu et la date de sa fabrication.

Précautions d’emploi : Par principe de précaution, cette synergie est déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité