Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

La scutellaire : une plante prometteuse pour l’alopécie masculine

La scutellaire

Les hormones androgènes affectent plusieurs fonctions au niveau tant prostatique qu’épidermiques. Les récepteurs à androgènes à la surface du cuir chevelu notamment jouent un rôle important dans l’alopécie masculine, mais aussi parfois féminine, sous l’action du dihydrotestostérone (un dérivé de la testostérone). Or une récente étude a montré que la baicaline, principe actif principal de plusieurs variétés de scutellaires (Scutellaria lateri ora, Scutellaria baicalensis), avait la capacité d’inhiber ces récepteurs à androgène tout en stimulant la production de cellules dans le derme papillaire. Ces propriétés pourraient offrir dans l’avenir une alternative naturelle de plus aux traitements chimiques ou à la chirurgie.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité