Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Tisane thérapeutique : le brevet qui passe mal

Quassia

En 2006, des chercheurs de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) ont réussi à isoler l’un des principes actifs antipaludiques de la tisane de quassia, un remède fébrifuge bien connu en Guyane par les populations locales. Quelques années plus tard, ils ont obtenu un brevet pour cette « découverte », ouvrant la voie à une utilisation industrielle de la substance active. Or l’association France Libertés vient de déposer un recours devant l’Office européen des brevets : elle redoute l’exploitation des savoirs ancestraux et des ressources biologiques des peuples autochtones par des firmes pharmaceutiques. Jean-Paul Moatti, directeur général de l’IRD, n’a pas attendu pour répondre à ces accusations : il a regretté, dans un courrier adressé aux parlementaires de Guyane, que les plus hautes autorités locales guyanaises n’aient pas été informées officiellement du dépôt du brevet. Il s’est aussi engagé à partager les éventuelles retombées économiques, comme devrait le prévoir la loi sur la biodiversité qui vient de passer devant le Sénat : il se trouvera en Guyane ce mois-ci pour signer un protocole d’accord.

Le maïs Bt aussi toxique pour les animaux d’élevage

Le biologiste Gilles-Eric Séralini, spécialiste des OGM, vient de mettre en évidence la toxicité à long terme pour les animaux d’élevage du premier OGM Bt mis sur le marché. Il s’agit du maïs Bt 176, qui n’est plus commercialisé, qui produisait un insecticide et contenait un gène de résistance à un antibiotique. Pour son étude, le Pr Séralini s’est rapproché d’un éleveur allemand qui, entre 1998 et 2002, a complété l’alimentation de ses vaches laitières avec de l’ensilage de ce maïs. L’analyse des dossiers vétérinaires a révélé que les animaux présentaient de l’asthénie, des paralysies partielles, des problèmes rénaux... 10 % d’entre eux sont morts. Cette nouvelle étude contraste avec le test toxicologique réalisé avant la mise sur le marché par le fabricant (Syngenta), qui n’avait porté que sur une durée de quinze jours...

Scholarly Journal of Agricultural Sciences, janvier 2016.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité