Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Le rôle préventif de la canneberge confirmé

canneberge

Une récente étude sur 182 femmes confirme le rôle préventif de la canneberge sur les infections urinaires à Escherichia coli. La prise de 500 mg de poudre de canneberge entière par jour pendant six mois a divisé par deux la probabilité pour ces femmes sujettes à des infections à répétition de connaître un épisode infectieux sur la période (10 % des femmes prenant du cranberry contre 25 % des femmes dans le groupe placebo). Cette efficacité s’explique par la capacité de la canneberge à empêcher l’adhésion d’E. coli à l’épithélium de l’urètre, grâce à la synergie de ses principes actifs (polyphénols, triterpènes, acides phénoliques...). Rappelons que les infections urinaires sont les infections bactériennes les plus diagnostiquées chez les femmes : 50 % en connaissent au moins une au cours de leur vie.

Phytotherapy Research, août 2015.

Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité