Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Plantes et médecines naturelles : bien choisir sa formation (6/6)

Massage

Ayurvéda : Trouver l'école qui nous va

En France, l’ayurvéda n’est pas reconnu officiellement comme médecine ou comme thérapie complémentaire. Néanmoins, une dizaine de formations sérieuses, complètes et professionnalisantes est proposée dans l’hexagone. Pour bien aborder son cheminement en ayurvéda, sachez que deux axes de formation existent : les massages et le conseil nutrition. Il faut compter au minimum une année de formation sans prérequis, soit 150 heures pour chacune des deux branches et jusqu’à trois ans pour devenir expert thérapeute. Le travail personnel représente selon les écoles une proportion quasiment équivalente. L’association Ayurveda France a répertorié huit écoles : En Ardèche, l’école internationale d’Ayurvéda se distingue par de nombreuses formations pointues comme celle d’énergéticien. C’est le cas aussi en Haute-Savoie, pour le centre Sattva ou à Cusy (74) pour Devaki Ayurvéda ou encore à Romainville (93) avec l’institut...

Kumara. Ajoutons Shaktima à Albi et à Bordeaux, Ayurvéda & Consciences à Paris ou l’école Gayaveda à Tours proposant un certificat d’éducateur de santé. Quant au centre Leela, il propose de faire la deuxième année dans le sud de l’Inde. Une bonne solution car toutes écoles ayurvédiques indiennes ne sont adaptées aux Occidentaux. Devenir « conseiller en nutrition selon l’ayurvéda » est possible – à raison de 150 heures de formation – dans cinq écoles (Ayurvéda & Consciences, Ayurvéda Source, Institut français de yoga et d’ayurvéda, Leela, Yoga et Ayurveda Health).

 

Témoignage

Valentine Lodato, thérapeute corporel en soins ayurvédiques

J’ai commencé par le massage, car je voulais apprendre le toucher et l’accompagnement thérapeutique qui n’engage pas que la parole. Juste après ma première année au centre Sattva, je me suis installée en cabinet pour exercer à Lyon. Puis, j’ai continué en même temps pour apprendre ­l’alimentation et l’hygiène de vie. Et ma troisième année a été dédiée à l’apprentissage des soins énergétiques. Il faut bien ça pour ­comprendre les déséquilibres des « doshas » (les trois constitutions de la médecine ayurvédique), et surtout apprendre à en traiter les causes.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité