Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Olfactothérapie : des odeurs pour se sentir mieux

Olfactothérapie

Les émotions sont des vibrations qui reflètent nos mouvements d’âme au quotidien. Or, les parfums émanant des huiles essentielles nous donnent la possibilité de les accepter, et ainsi de mieux les gérer. Zoom sur une pratique facile d’accès, propre à rétablir notre harmonie intérieure.

La peur. La jalousie. La honte… Les émotions nous délivrent un message. Prendre le temps d’écouter ses ressentis, redevenir maître de soi, retrouver une sérénité et un équilibre émotionnel en s’appuyant sur la puissance olfactive des huiles essentielles, voilà le but de l’olfactothérapie.

Car, bien qu’elles soient invisibles et intouchables, les fragrances aromatiques sont capables de nous replonger dans le passé, de réveiller notre joie ou encore de nous mettre en paix. Pour démarrer ce voyage des sens avec vous-même, suivez le guide.

Mettre le nez dans ses émotions

Tout commence par le fait d’être attentif aux émotions qui nous traversent. De les accueillir telles qu’elles sont, sans jugement. D’accepter leur manifestation, sans chercher à les repousser, pour avancer, grandir et mieux se sentir. Car les émotions, tout comme notre corps, ne mentent pas.

Voilà pourquoi s’appuyer sur ce que l’on ressent peut être plus bénéfique que d’écouter ses voix intérieures, qui ne font rien d’autre que suivre des scénarios intimes, formés de projections et d’interprétations.

En outre, nos émotions nous éclairent sur notre météo interne. Quel est mon ressenti, là, maintenant ? Pourquoi suis-je envahi par cette émotion ? Se poser sincèrement ces questions nous éclaire sur notre état mental, nous donne des pistes sur nos blessures antérieures, nos besoins cachés.

Une fois ces éléments identifiés, il devient possible de se libérer de blocages, de se soulager et de s’apaiser, notamment grâce à l’olfactothérapie. En effet, en faisant appel aux vertus aromatiques des huiles essentielles, nous court-circuitons notre cortex (la raison) et plongeons directement au cœur de l’émotionnel.

Le pouvoir des essences aromatiques

L’odorat est un sens en lien direct avec nos émotions. Au moment où l’huile essentielle est sentie, la...

molécule odorante volatile entre en contact avec des récepteurs olfactifs qui transmettent, par la suite, un influx nerveux au cerveau limbique (partie du cerveau qui gère les émotions).

Cette connexion explique les liens très intimes induits par les odeurs, qui dépendent du vécu comme du contexte émotionnel dans lequel nous nous trouvons au moment de les recevoir. Ces sensations restent ensuite gravées dans notre inconscient, et peuvent se réveiller des années plus tard, nous rappelant un endroit ou une personne.

L’olfactothérapie en pratique

Qui dit olfaction, dit grande diversité d’utilisation. On peut sentir l’huile essentielle directement à la bouteille ; en déposer quelques gouttes sur un mouchoir ou dans une coupelle d’eau ; préparer un stick avec une mèche de coton imbibée ; en vaporiser à l’aide d’un spray ; en diffuser à sec, par un appareil ultrasonique ou un brûle-parfum...

Enfin, il est également possible, selon l’huile essentielle sélectionnée, d’en déposer quelques gouttes sur ses poignets.

Protocole pour vous lancer :

  • Prenez le temps de sentir plusieurs fois chaque huile que vous choisirez. Passez-là ensuite au niveau du plexus, de la gorge et seulement après, sous le nez. Cette technique permet de ne pas saturer vos papilles nasales et de découvrir les notes de têtes, de cœur et de fond de vos huiles.
  • Ne cherchez pas à deviner le nom de l’huile que vous sentez. Soyez simplement à l’écoute de vos sensations durant le contact olfactif, des images qui vous viennent, des souvenirs.
  • Observez les sensations qui naissent en vous : est-ce chaud ? Froid ? Boisé ? Coloré ? Triste ? Sucré ? Hivernal ?
  • Demandez-vous si vous aimez ou non cette fragrance.

Lorsqu’une huile essentielle vous fait du bien, c’est que vous entrez en résonnance avec elle. Vous pouvez la sentir directement à la bouteille plusieurs fois par jour ou la diffuser une à deux fois quinze minutes dans la journée. Ceci jusqu’à trois semaines durant, pour travailler en profondeur, avant de vous interrompre une semaine. À l’inverse, si l’huile ne vous plait pas, nul besoin d’insister car vous ne bénéficierez probablement pas de ses bienfaits.

Quelles huiles essentielles choisir ?

Favoriser le recentrage, stimuler la créativité ou tout simplement dégager les voies respiratoires, voici quelques exemples d’indications pour l’emploi d’huiles essentielles en olfaction. En pratique, portez la bouteille à votre nez et laissez-vous mener par ce parfum en inspirant profondément deux ou trois fois. Renouvelez autant de fois que vous le souhaitez dans la journée.

  • Le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) : sa fragrance boisée, ambrée et chaude permet de se centrer, de structurer ses idées. On la déconseille néanmoins aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants et aux épileptiques.
  • Le jasmin officinal (Jasminum officinalis) : son odeur est étonnante, sorte de caresse olfactive qui aide à combattre la morosité, la fatigue et les pannes sexuelles. Son utilisation est idéale pour rétablir une atmosphère joviale ou dans les cas d’asthénies nerveuses et sexuelles. On la déconseille durant la grossesse, chez les enfants et en cas de pathologies nerveuses.
  • La litsée citronnée (Litsea citrata) : florale, sucrée et citronnée, elle s’utilise en cas d’état de stress et de nervosité. Attention à ne pas l’employer en diffusion, car elle pourrait irriter les muqueuses des yeux. On déconseille cette huile durant la grossesse et chez les enfants de moins de 6 ans.
  • Le sapin baumier (Abies balsamea) : cette huile décongestionne, libère les voies respiratoires, calme et nettoie. Antiseptique, anticatarrhale et anti-infectieuse, elle est parfaite pour combattre les affections de l’hiver. Cette huile est toutefois déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Plus d’infos

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité