Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Le pouvoir rassurant des huiles essentielles

huiles essentielles
huiles essentielles

Les troubles anxieux font partie des affections psychologiques fréquentes. Si, éprouver de l’anxiété ponctuellement est normal, pour autant, il faut la prendre en considération, surtout quand elle devient excessive et persistante. C’est le moment de faire appel aux huiles essentielles !

En 2004, le Nobel de médecine a été attribué à deux chercheurs ­américains, Richard Axel et Linda Buck, pour leurs travaux sur le ­système olfactif. Ils ont identifié des gènes qui correspondent aux récepteurs olfactifs et découvert que les odeurs influencent nos comportements. Depuis, les travaux scientifiques sur l’odorat se sont multipliés. Nous savons, par exemple, que dans notre cavité nasale, nous possédons entre 5 et 10 millions de neurones olfactifs.

En aromathérapie, l’olfactothérapie est justement une méthode psychoémotionnelle qui utilise l’influence des fragrances sur le système nerveux. Cette facette de l’aromathérapie se révèle particulièrement adaptée lorsqu’il s’agit de faire face à certaines situations dans lesquelles nous pouvons avoir du mal à gérer nos émotions. Le sentiment d’anxiété, qui selon les personnes renverra à des événements différents, en fait partie. Comment expliquer que par l’odorat on parvienne à traiter ces états anxieux ? Les odeurs sont perçues au niveau du nez qui capte des composés volatils présents dans l’atmosphère. Or les huiles essentielles sont uniquement constituées de biomolécules volatiles. Dans le nez, la muqueuse olfactive, recouverte de poils et de mucus, piège les molécules odorantes et transporte l’information aux bulbes situés au-dessus des fosses nasales. Ces bulbes traitent l’information et l’envoient vers le cortex primaire afin d’atteindre notamment le système limbique qui prend en compte l’aspect émotionnel de cette information. C’est un lieu de stockage en rapport direct avec notre mémoire. Il va aussi intégrer la notion de plaisir, de peur et d’agressivité. Une odeur peut, donc, induire une pensée, un comportement, une émotion consciente ou inconsciente grâce à des liens anatomiques, entre olfaction, émotion et mémoire. L’olfactothérapie exploite ces relations pour réconcilier un individu avec son passé, gérer une situation difficile, pacifier un état de colère, de rancœur ou d’anxiété.

De l’anxiété aux sueurs froides

L’anxiété est une émotion normale, présente chez tous les individus, lorsqu’elle constitue une réponse à un stress. Elle est utile quand elle attire l’attention sur des périls réels ou éventuels. Avoir du souci, de l’inquiétude permet d’appréhender les situations à risques et de prévenir certains problèmes. Toutefois, l’anxiété est aussi ressentie comme une émotion désagréable et correspond, donc, à une réaction plus ou moins consciente d’un danger ou d’un problème à venir. Lorsqu’elle prend un ­caractère excessif, elle est désignée par l’expression de troubles anxieux. Ils sont diagnostiqués lorsque la peur, l’angoisse sont disproportionnées en intensité et en fréquence par rapport à un évènement donné. Ils peuvent se manifester de façon très variable, sous forme de crises de panique, d’angoisses ou de phobies, créant un intense malaise, une hyperventilation, des palpitations cardiaques, des « sueurs froides...

», des tremblements, des nausées allant jusqu’à des vertiges, des étourdissements et des troubles du sommeil. Ils sont ­psychopathologiques lorsqu’ils entraînent une souffrance ou une incapacité fonctionnelle. Chez certaines personnes, l’anxiété est un véritable trait de caractère, car elle n’est plus une réaction face à un problème, mais un état presque permanent. Ces personnes, dites anxieuses, n’arrivent pas à prendre de recul et envisagent toujours le pire. Elles sont dans l’anticipation constante et le moindre évènement peut s’avérer ­problématique.

Des anxiolytiques naturels

L’utilisation thérapeutique a montré que la fragrance de certaines huiles essentielles va agir directement sur le système nerveux afin d’apaiser des tensions, de calmer des peurs et soulager des inquiétudes. L’essence de bergamote (Citrus bergamia), avec sa subtile note fruitée, apaise le système nerveux central et équilibre le système nerveux autonome. Elle calme l’anxiété et l’agitation et en diminue les symptômes comme les palpitations cardiaques, l’hyperventilation et les nausées. Elle combat les insomnies. L’huile essentielle de camomille romaine (Chamaemelum nobile) est dédiée aux personnes fragiles qui réagissent trop violemment psychologiquement et physiquement à un problème ou à un stress. Sa fragrance, qui peut être dérangeante, invite à ne plus se soucier de la peur et à vivre l’instant présent. Elle est l’huile essentielle du lâcher-prise.

Retrouver la sérénité intérieure

L’odeur de l’huile essentielle d’ylang-ylang (Cananga odorata) invite au voyage spirituel grâce à sa note très fleurie, chaude, envoûtante presque entêtante. Elle permet d’échapper au stress de la vie quotidienne, de retrouver de la douceur, une grande sérénité et une certaine joie de vivre. Elle est hypotensive, donc très intéressante quand le cœur s’emballe lors d’une crise de panique et débloque toutes les tensions nerveuses. La fragrance boisée de l’huile essentielle cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) est harmonieuse. Elle est un véritable canal énergétique entre la terre et le ciel, le corps et l’esprit. Elle permet un ancrage solide au sol, une vision claire et rassurante de la vie. Elle est une alliée incontournable pour celles et ceux qui aspirent à davantage de sérénité dans leur existence. Cependant, elle contient des cétones et sera contre-indiquée aux femmes enceintes et aux enfants. Dans ces cas, elle pourra être remplacée par de l’huile essentielle de pin sylvestre (Pinus sylvestris) ou d’épinette noire (Picea mariana), des conifères sources d’énergie.

La synergie aromatique ­proposée aidera les personnes anxieuses, au plus profond de leur être. Elle agira en douceur chez les personnes anxieuses ou chez celles qui ressentent une peur du lendemain. Et si vous ne voulez en garder qu’une seule, choisissez l’huile essentielle d’angélique (Angelica archangelica), dont la fragrance se suffit à elle-même. Elle rééquilibre le corps psychique et physique. Elle soulage les états d’anxiété les plus profonds en agissant sur le système nerveux central et le système nerveux périphérique. Elle apaise les peurs, car elle ancre les pieds dans le sol et ouvre le cœur et l’esprit.

Ma formule : Soulager les troubles anxieux

Propriétés : calmantes, apaisantes, anxiolytiques.

Indications : apaiser les troubles anxieux.

Voie locale

Essence de bergamote Citrus bergamia 0,5 ml

HE de camomille romaine Chamaemelum nobile 0,5 ml

HE d’ylang-ylang Cananga odorata 0,2 ml

HE de cèdre de l’Atlas Cedrus atlantica 0,2 ml

HV de noyau d’abricot Prunus armeniaca 15 ml

Mode d’emploi : Prendre un flacon de 15 ml, y verser les huiles essentielles selon les quantités indiquées, complétez avec l’huile végétale de noyau d’abricot.

Posologie : Prenez trois à quatre gouttes du mélange dans le creux de votre main et massez le ventre de manière circulaire, dans le sens des aiguilles d’une montre, en respirant profondément, matin et soir, pendant dix jours. Renouvelez le traitement, tous les mois, pendant six mois. En cas de crise de panique, respirez la fragrance du mélange à même le flacon, toutes les trente minutes pendant deux heures.

Précautions d’emploi : Ne pas s’exposer au soleil pendant les six heures qui suivent l’application. Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 16 ans.

Calmer les inquiétudes des enfants

De plus en plus d’enfants souffrent d’anxiété. Ils partent à l’école le ventre noué. Selon la psychothérapeute Isabelle Filliozat leur cerveau est saturé par le stress. Pour les aider à retrouver confiance dans un environnement parfois difficile on peut leur proposer un rituel à base d’huile essentielle. Le mélange suivant a des propriétés réconfortantes qui agissent en profondeur.

À faire

Dans un flacon de 25 ml, verser 23 ml d’huile d’amande douce et ajoutez 5 à 10 gouttes d’une huile essentielle (HE) à choisir parmi les suivantes : essence de citron (Citrus limonum), huile essentielle d’orange douce (Citrus sinensis) ou de mandarine (Citrus reticulata). L’huile essentielle de petit grain bigarade (Citrus aurantium), de lavande officinale ou vraie (Lavandula officinalis ou vera) peuvent aussi convenir. Faites-les sentir à votre enfant pour voir celle qu’il apprécie le mieux. Massez le dos de l’enfant, en lui parlant doucement, le soir au moment du coucher, pendant cinq jours. À renouveler tous les dix jours pendant six mois.

Ne pas confondre anxiété et dépression

La dépression est une maladie du système nerveux central. Elle est caractérisée par un état de profonde détresse. Elle est deux fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Elle se caractérise par un certain nombre de symptômes qui vont d’une grande tristesse quasi permanente avec parfois des pleurs, une perte d’intérêt, une perte de motivation, de plaisir pour des activités habituellement agréables, et aussi d’un sentiment de dévalorisation en tant qu’individu. S’ajoute à cet état psychologique, des troubles du sommeil, de l’appétit, un ralentissement psychomoteur, une grande fatigue, le tout s’exprimant par une extrême lassitude et une perte d’énergie. Souvent, on note des difficultés à prendre des décisions, à se concentrer, à mémoriser. Autant d’éléments qui la différencient de l’anxiété.

• Les grandes plantes de la dépression sont le millepertuis (Hypericum perforatum), le safran (Crocus sativus) et le griffonia (Griffonia simplicifolia).

• Aux huiles essentielles de notre formule, on peut ajouter celles de rose de Damas (Rosa damascena), de marjolaine des jardins (Origanum majorana) ou de basilic sacré (Ocimum sanctum), utilisées en olfactothérapie et en massage. Elles seront de précieuses complices afin de donner au patient dépressif du courage et de la volonté dans le cadre d’une prise en charge psychothérapeutique.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité