Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

L’huile essentielle de ravintsara soutient l’immunité

le camphrier du Japon

Originaire du Japon et de Taïwan, le camphrier du Japon (Cinnamomum camphora) a été introduit à Madagascar au milieu du XIXe siècle. Il a été immédiatement adopté par les Malgaches qui l’ont surnommé « ravintsara », qui signifie « feuilles bonnes à tout ».

Découvert par les scientifiques au début du XXe siècle, il a été longuement étudié et son huile essentielle (HE) distillée à partir des feuilles est connue dans le monde entier. Il a longtemps été confondu avec le ravensare aromatique (Ravensare aromatica), dont l’HE a une composition et des propriétés très différentes.

Utilisation 

Pure !
Le ravintsara stimule le système immunitaire et possède une excellente action antivirale. En prévention ou lorsque le virus fait déjà son œuvre, appliquez 5 à 10 gouttes sur un avant-bras et frottez-le contre l’autre jusqu’à ce que toute l’huile essentielle (HE) ait pénétré (2 à 5 gouttes chez les enfants à partir de 3 ans dans le dos ou sous la plante des pieds, puis augmenter en fonction de l’âge). À reproduire régulièrement dans la journée.

En application cutanée
L’HE de ravintsara est décongestionnante, mucolytique, expectorante et renforce le système immunitaire. Antifongique et antiinflammatoire, elle est très bien tolérée.

Pour les infections virales avec production de mucosités
Appliquez 10 gouttes d’HE de ravintsara diluées dans une huile végétale (HV) dans le haut du dos, 3 à 5 fois par jour.

Otites
Appliquez derrière le pavillon de l’oreille (jamais dedans !) 2 gouttes d’HE pour 2 gouttes d’HV toutes les trente minutes, puis espacez dès l’amélioration.

Dermatoses
Préparez un flacon de 100 ml avec 5 ml d’HE de ravintsara, 20 ml d’HV de calophylle (à l’action circulatoire mais un peu grasse) et complétez avec une HV de jojoba, qui fluidifie le mélange. Faites pénétrer matin et soir sur les zones atteintes.

Bouton de fièvre (herpès labial)
Le ravintsara est très efficace contre l’herpès labial. L’HE doit s’appliquer l’endroit où

>apparaît le bouton, mais aussi le long de la mâchoire et derrière la nuque pour un effet antiviral complet.

En prévention lors d’un voyage
Le ravintsara est antiviral et immunostimulant. Il soutient admirablement l’organisme amené à rencontrer des virus qui menacent le système immunitaire : 2 à 5 gouttes sous la plante des pieds tous les matins.

En diffusion
La fragrance du ravintsara est douce et fraîche. Oxygénante et légèrement hypotensive, elle améliore la respiration et aide à se détendre, facilitant ainsi le sommeil.
Avec des malades à la maison - 5 gouttes de ravintsara et 3 gouttes de palmarosa.
Pour préparer au sommeil - 
5 gouttes de ravintsara et  2 gouttes de lavande vraie.
Pour la concentration - 4 gouttes de ravintsara et 3 gouttes d’épinette noire.

Dans le bain
Les propriétés immunostimulante, mucolityque et relaxante du ravintsara peuvent être mises à profit dans un bain pas trop chaud, à condition que vous n’ayez pas de problèmes cardiaques. En cas de bronchite, toux grasse, rhinopharyngite, fatigue ou stress, prenez un bain chaud (entre 37 et 39°) et incorporez 5 à 7 gouttes d’huile essentielle préalablement mélangées avec une noisette de gel douche ou dans une base neutre. Et respirez !

En olfaction
Le ravintsara est l’huile de la positive attitude. Elle permet de repartir sur de bonnes bases avec l’esprit dégagé. Inspirez et expirez alternativement pendant 5 secondes au-dessus du bouchon ou d’un mouchoir imprégné d’1 à 2 gouttes d’huile essentielle. Faites une dizaine de respirations à chaque fois que le besoin s’en fait sentir.

Botanique
Le ravintsara est un arbre de la famille des Lauracées, comme le cannelier ou le laurier. Son écorce est rougeâtre et ses feuilles ressemblent à celles du laurier. Le Cinnamomum camphora est capable de fournir trois huiles essentielles différentes selon la partie que l’on distille et l’endroit où il pousse : en Asie, l’huile essentielle de camphrier (distillation des feuilles) et l’huile essentielle de bois de Hô (distillation du bois) et à Madagascar, l’huile essentielle de ravintsara (distillation des feuilles).

Propriétés
L’huile essentielle de ravintsara est très douce. Elle est composée à près de 60 % de 1,8-cinéole, oxyde qui lui confère des propriétés mucolytique et expectorante, antalgique et légèrement anti-inflammatoire pour les muqueuses respiratoires. 20 à 30 % de monoterpènes la rendent stimulante, oxygénante, expectorante, antivirale et anti-inflammatoire. Enfin, les monoterpénols qui la composent sont antibactériens, antiviraux et antalgiques. Elle est particulièrement appréciée en cas d’infections virales de l’arbre respiratoire, surtout les bronchites.

Contre-indications
Remarquablement bien tolérée, elle n’a aucune toxicité à dose physiologique. Mais l’inhalation de cinéole peut provoquer chez certains un spasme laryngé (respiration bloquée). On ne l’utilise donc pas avant 3 ans et chez les vrais asthmatiques. On l’évite également durant les trois premiers mois de la grossesse (sauf en olfaction). Très asséchante, elle ne doit pas être inhalée en cas de toux sèche. De manière générale, on respecte les doses conseillées, on ne l’avale pas, on ne l’applique sur les muqueuses ou dans les yeux et les oreilles, et on se lave les mains après utilisation.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité