Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Vieillir sans se faner (3/4)

Vivre le plus longtemps possible en restant en bonne santé... C’est possible pour peu que l’on s’y prenne à l’avance ! Certaines règles d’hygiène de vie, une alimentation saine et l’utilisation appropriée des trésors du règne végétal sont autant de stratégies gagnantes pour vieillir sans se faner.

Frugal

La restriction calorique ou comment être frugal

La restriction calorique est un des facteurs les plus étudiés depuis soixante-dix ans dans le monde entier pour comprendre son action sur les « gènes de longévité », notamment chez les rongeurs dont on a pu augmenter l’espérance de vie de 50 % par ce biais.

S’il n’est pas encore possible de déterminer précisément l’effet de la restriction calorique sur la longévité humaine, ses effets bénéfiques sur la santé sont clairs. Certaines molécules végétales comme le resvératrol du raisin ont d’ailleurs pour caractéristique de mimer l’effet sur nos gènes de la restriction calorique. Les études de plus en plus nombreuses sur les vertus thérapeutiques et les effets protecteurs du jeûne sur nos cellules tendent en tout cas à converger vers un même constat : manger moins mais manger mieux aide à bien vieillir.

Manger moins, c’est respecter le hara hachi bu confucéen (ne manger que jusqu’à 80% de satiété). Manger mieux, c’est choisir des calories « pleines » (vitamines, minéraux, antioxydants) plutôt que « vides » ou juste chargées en sucres. Car un autre grand facteur de vieillissement est lié à ce qu’on appelle le phénomène de glycation. Lorsque nous consommons trop de sucre, les hyperglycémies répétées génèrent une résistance à l’insuline fréquente avec l’avancée en âge. Le glucose excédentaire circulant va alors avoir tendance à s’associer à certains composants des protéines de notre corps, produisant une sorte de caramel...

(glycoprotéines). Notre architecture cellulaire en est altérée, nos cellules défectueuses proliféreront, nos fibres de collagène auront tendance à se rigidifier et nos tissus à se détériorer (de nos artères à notre cerveau ou nos néphrons, de nos tendons à notre cristallin). C’est pour cette raison que les situations de diabète produisent un vieillissement accéléré du corps. Attention donc à la consommation de sucres en excès si vous voulez rester jeune longtemps. Ici, la consommation de cannelle pourra aider à stabiliser le sucre sanguin en stimulant vos récepteurs à l’insuline. Et la propolis se révélera une arme de choix contre les phénomènes de glycation et de vieillissement associés.

Faire peau neuve

  • En interne

Cures ponctuelles de caroténoïdes, de procyanidines (extrait de pépins de raisin, pycnogénol), de capsules d’huiles de bourrache et d’onagre.

  • En externe

Sur peau nettoyée, utilisez ce masque régénérant trois soirs par semaine :

Dans un flacon de 100 ml, versez • 20 gouttes d’HE de bois de rose ou d’ylang-ylang • 10 gouttes d’HE de ciste ladanifère ou d’hélichryse italienne • 10 gouttes d’HE de saro • 10 gouttes d’HE de criste-marine, et complétez le flacon avec • 70 ml d’huile végétale d’avocat, d’argan ou de rosier muscat • 30 ml d’huile de pépin de raisin ou de son de riz (ou de calophylle inophylle en cas de couperose).

Cures revitalisantes polyvalentes

En cures ponctuelles, la polyvalence et les vertus rééquilibrantes des plantes adaptogènes en font de très bons compagnons de route de l’avancée en âge. Voici quelques plantes de référence et leurs sphères d’efficacité privilégiées.

  • Avoine : reminéralisation, léger stimulant thyroïdien et œstrogénique, apaise le système nerveux, utile également pendant les convalescences. Sous forme de bouillie d’avoine ou de teinture mère.
  • Éleuthérocoque : fatigue musculaire et récupération, mémoire, immunité, inflammation, glycémie. En extrait sec ou en teinture mère.
  • Gomphrena : surmenage, relaxation et sommeil, protection vasculaire, régulation de la glycémie, soin de la peau et des cheveux. En extrait sec.
  • Schisandra : stress et performance sportive, protection du foie, stimulation du système nerveux et de la mémoire, ainsi que de la fonction sexuelle. En extrait sec.
Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité