Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

La pulmonaire, une plante riche en fer

pulmonaire

Le manque de fer touche de nombreuses personnes, en particulier les femmes. Mais doit-on forcément mettre à son menu du boudin noir pour y remédier ? Une étude nous invite plutôt à profiter des plantes, notamment de la pulmonaire. En effet, 100 g de Pulmonaria officinalis L. ou Pulmonaria mollis fraîche contient 43,4 mg de fer, soit le double de la quantité contenue dans cette charcuterie. Un apport tout à fait conséquent (par comparaison, bon nombre de comprimés prescrits pour se complémenter en fer en contiennent 50 mg/100 g).

Cette étude confirme en outre que l'ortie (Urtica dioca) n'est pas en reste avec ses 39,2 mg de fer pour 100 g. Des résultats qui correspondent à la composition des plantes fraîches, qu'il est donc conseillé d'ajouter à ses soupes ou à ses plats. Selon l'étude, la teinture mère de ces plantes est également une solution, même si l'apport est moindre. De façon générale, pensons à nous supplémenter régulièrement, car le fer d'origine végétale a une moins bonne biodisponibilité que le fer d'origine animale (relire à ce sujet notre article dans Plantes & Santé n° 176).

Kruglov D (2018) Arzneipflanzen zur Prävention von Eisemangel Phytotherapie Austria, 3/8, poster 29, PA 15, dans Phytotherapie Austria, 2018

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité