Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Le gui pourrait combattre l’endométriose

Gui, Viscum album

Des scientifiques de l’Université catholique de Corée, à Séoul, ont découvert qu’un extrait de gui pouvait tuer les cellules à l’origine de l’endométriose.

Ils ont prélevé du liquide péritonéal sur 40 femmes atteintes de ce trouble et l’ont mis au contact de gui pendant vingt-quatre heures. Cette exposition a empêché les cellules de l’endomètre de se multiplier, réduisant ainsi le taux de croissance des tissus anormaux, caractéristiques de cette maladie.

Elle a également réduit la concentration du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire, un marqueur de l’angiogenèse, dans les cellules. Le gui est donc un candidat sérieux au traitement de l’endométriose : une bonne nouvelle pour les 10 % de femmes atteintes de cette maladie.

Dans International Journal of Medical Sciences, octobre 2018.

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité