Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Quelles tisanes boire en été ?

Quelles tisanes boire en été ?

Les tisanes ne sont pas réservées uniquement à la saison hivernale. Même si elles se dégustent un peu différemment, boire des infusions durant l’été peut tout à fait se pratiquer. Car lorsque les températures montent, que nous voyageons ou que notre régime alimentaire change, les végétaux se prêtent à de nombreuses préparations désaltérantes, digestives ou encore anti-nausées. Cap sur les recettes de tisanes estivales et médicinales de naturopathes et d’herboristes !

Le soleil éclatant, les longues soirées passées dehors, les vêtements légers… Si l’été est la saison préférée de nombreux vacanciers, la chaleur et les activités en plein air réservent aussi leurs lots de (mauvaises) surprises. Selon un sondage Odoxa réalisé en 2017, 17 % des Français déclarent avoir été affectés par un problème de santé durant leurs vacances estivales. Des baignades à répétition et des apéros acidifiants qui génèrent des cystites, des températures élevées à l’origine d’une déshydratation et de soucis de circulation veineuse, l’envie de régimes à base de crudités et de fruits qui finissent par déranger le système digestif… Heureusement, consommées sous forme de tisanes, certaines plantes sont dotées de vertus capables de prévenir ou de réparer ces soucis saisonniers typiques. Voici nos six recettes de tisanes pour prévenir et soulager les maux de l’été.

Boisson anti-nausées pour vos voyages

Le mal des transports rend difficiles les trajets des vacances. Cet état est lié à un conflit entre les informations sensorielles et visuelles transmises au cerveau. Si vous le redoutez, préparez cette boisson digestive et antinauséeuse proposée par le naturopathe Loïc Ternisien dans son ouvrage Naturopathie – Le guide saison par saison (éd. Flammarion).

Ingrédients :

  • 1 cm de racine fraîche de gingembre (Zingiber officinale)
  • 10 feuilles de menthe poivrée fraîche (Mentha x piperita)
  • 1 tasse d’eau chaude

Préparation :

  1. Infuser 10 min le gingembre et la menthe dans la tasse d’eau préalablement chauffée.
  2. Laisser refroidir, verser dans une gourde puis compléter avec de l’eau.
  3. Boire tout au long du trajet.

Tisane en prévention des cystites

Manque d’hydratation qui génère des urines plus concentrées dans la vessie, troubles intestinaux plus fréquents, contact avec les maillots de bain humides… L’été est propice aux cystites. Autant prendre ses précautions afin de passer l’été plus sereinement avec une tisane préventive proposée par Pauline Moreau, dirigeante de l’Herboristerie moderne à Perpignan. Celle-ci contient de la bruyère cendrée aux vertus antiseptiques, diurétiques et anti-inflammatoires des voies urinaires, et de la mauve sylvestre, adoucissante et apaisante des muqueuses.

Ingrédients :

  • ½ L d’eau
  • 2 c. à soupe de fleurs de bruyère cendrée (Erica cinerea)
  • une poignée de fleurs de mauve sylvestre (Malva sylvestris)

Préparation :           

  1. Infuser les deux plantes 10 min dans un demi-litre d’eau frémissante.
  2. Filtrer, et boire au cours de la journée. Si l’on est sujet aux cystites, boire cette tisane trois jours de suite au début des vacances.                 

Infusion contre la déshydratation

En période de canicule, les signes physiques d’échauffement peuvent se traduire par un épuisement, une transpiration excessive, des crampes de chaleur, des jambes lourdes et une...

déshydratation chez les personnes les plus sensibles. Associés aux mesures préventives d’hydratation et de rafraîchissement des lieux, certains aliments et certaines plantes peuvent être consommés pour étancher efficacement la soif et faire baisser la température corporelle. Les fruits acidulés de l’alkékenge et le citron sont réputés pour étancher la soif. Les fleurs de sureau et de reine des prés contribuent à réduire la température corporelle.

Ingrédients (pour 1 litre d’infusion) :

  • 30 g de baies séchées d’alkékenge (Physalis alkekengi)
  • 15 g d’écorce de citron bio (Citrus limon)
  • 10 g de fleurs de sureau noir (Sambucus nigra)
  • 10 g de fleurs de reine des prés (Spiraea ulmaria)

Préparation :

  1. Mettre les baies d’alkékenge et les écorces de citron dans l’eau froide.
  2. Porter à ébullition pendant 5 minutes.
  3. Stopper le chauffage et ajouter les fleurs de sureau et de reine des prés.
  4. Laisser infuser 15 minutes.
  5. Filtrer.
  6. Placer au frais une demi-heure.
  7. Boire toute la journée, les jours de canicule.

Boire du chaud en été, une bonne idée ?

Lorsqu’il fait très chaud, on est plutôt tenté de consommer des boissons froides, voire glacées. Or, boire très frais n’est pas la meilleure façon de s’hydrater, car cela génère un choc thermique qui peut se manifester par des spasmes au niveau du ventre. De plus, l’organisme est obligé de dépenser de l’énergie afin de ramener la boisson à la température du corps, un processus qui le fatigue. À l’inverse, boire très chaud va avoir tendance à soutenir notre système digestif, mais cela peut aussi nous faire transpirer davantage : pas le bon plan quand il fait chaud et que l’on risque de souffrir de déshydratation. Mieux vaut donc couper la poire en deux et privilégier l’eau à température ambiante ! On peut alors infuser les végétaux dans l’eau chaude et laisser refroidir un peu (ou ajouter un peu d’eau fraîche) avant de boire.

Tisane antidiarrhéique                

En été, le phénomène de diarrhée est souvent lié aux voyages à l’étranger ou aux excès et aux changements alimentaires (nourriture trop riche, trop fibreuse, abus d’alcool). On connaît alors les vertus de l’argile verte, du charbon végétal actif ou des huiles essentielles de cannelle, de girofle et de citron, mais cette tisane est également très efficace pour soulager les troubles digestifs.

Ingrédients :

  • 1 c. à café de feuilles de salicaire (Lythrum salicaria)
  • 1 c. à café de racine de fraisier (Fragaria)
  • 1 c. à café de baies de myrtille (Vaccinium myrtillus)
  • 1 c. à café de feuilles de serpolet (Thymus serpyllum)

Préparation :

  1. Infuser les plantes 10 minutes dans 200 ml d’eau bouillante. Filtrer et boire une tasse entière tiède trois à quatre fois par jour.

Recette tirée de l’ouvrage de Christine Cieur, Ma pharmacie naturelle idéale (éd. Terre vivante).      

Infusion jambes légères !

Plus la chaleur se fait forte, plus le sang s’accumule dans les pieds et les jambes et plus son chemin de retour vers le haut du corps se révèle compliqué. Sans parler des voyages en avion durant lesquels la pression atmosphérique accentue ce phénomène. Contre les sensations de jambes lourdes et les gonflements, certaines plantes aux propriétés protectrices des parois veineuses et vasoconstrictrices peuvent soutenir la circulation veineuse et la circulation lymphatique. Voici une recette de tisane proposée par Charlotte Jacquet et Caroline Gayet, auteures de Ma santé au naturel (éd. Leduc).

Ingrédients pour un paquet de 100 g de tisane :                                              

  • 40 g de feuilles de vigne rouge (Vitis vinifera)
  • 30 g de feuilles d’hamamélis (Hamamelis virginiana)
  • 30 g de feuilles de cassis (Ribes nigrum)                       

Préparation :

Plonger trois cuillères à soupe du mélange dans 75 cl d’eau froide, laisser bouillir 2 minutes et infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire tiède tout au long de la journée pendant trois semaines.       

Tisane énergisante

Avec la chaleur, on a vite fait de se sentir raplapla… Facile à faire, cette tisane à base de plantes toniques (et locales) proposée par Marie-France Farré et Noëlie Cotteaux, naturopathes et auteures de Thés, tisanes et boissons santé à faire soi-même (éd. Eyrolles), permet de se redynamiser.

Ingrédients :

  • 1 cm de rhizome de gingembre (Zingiber officinale) fraîchement râpé (ou taillé en petits morceaux)
  • 1 c. à soupe de feuilles d’ortie (Urtica dioica)
  • 1 c. à soupe de feuilles de menthe poivrée (Mentha x piperita)
  • 1 c. à soupe de feuilles de romarin (Rosmarinus officinalis)

Préparation :

  1. Infuser deux cuillères à soupe du mélange de plantes sèches avec le rhizome de gingembre pendant 3 à 5 min dans 1 L d’eau bouillante.
  2. Filtrer et consommer tiède, 1 L par jour maximum.

Tisane contre-indiquée en cas de calculs biliaires ou de troubles de la coagulation.

Bien choisir ma tisane en sachet

Censées être saines et naturelles, les tisanes en sachets que l’on trouve dans le commerce contiennent encore trop de substances toxiques (avec même, pour certaines, des corps étrangers peu ragoûtants, tels que des insectes, des fragments de plastique ou de pierre, ou encore… des poils de rongeurs !). C’est ce qu’a révélé une enquête du magazine 60 Millions de consommateurs publiée en mars 2022. Alors, pour garantir l’efficacité thérapeutique de votre tisane, voici quatre conseils à suivre pour bien la choisir :

  • Elle doit de préférence être certifiée biologique, avec des plantes de préférence cultivées en France, afin de garantir au maximum l’absence de pesticides.
  • La liste des ingrédients doit contenir 100 % de plantes, sans arômes ajoutés, mêmes naturels.
  • Bonus : Votre tisane doit sentir bon et être belle à regarder. On doit pouvoir distinguer les différentes plantes lorsqu’il s’agit d’un mélange. Cela garantit sa fraîcheur.
Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité