Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Quand les herbivores évoluent grâce aux plantes

Papilionidae

Les insectes herbivores représentent 25 % de la diversité terrestre. Or cette biodiversité est liée aux interactions qu'ils entretiennent avec les plantes, et vice versa comme le confirment deux études récentes. Des chercheurs français ont en effet analysé les différentes plantes consommées au fil du temps par plusieurs espèces de papillons, les Papilionidae, connus pour consommer des végétaux toxiques afin que leurs larves le deviennent à leur tour, et puissent se nourrir des plantes en question sans s'intoxiquer. Les scientifiques se sont alors rendu compte que les nouvelles plantes consommées par les papillons contribuaient à accélérer la diversification de leur espèce via une évolution de leur génome. Parallèlement, une récente étude suisse et chinoise a démontré qu'un gène initialement présent chez plusieurs plantes cultivées s'est retrouvé sur une mouche, Bemisia tabaci, ou aleurode du tabac. Le rapport montre que la mouche exploite les outils génétiques de sa plante hôte afin de les utiliser contre les végétaux détenteurs du même gène pour les consommer, confirmant ainsi que les échanges plantes-insectes sont particulièrement poussés

 

Dans Nature Communications, février 2021.

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité