Plantes et Santé Le magazine de la santé par les plantes

Accueillir l'énergie du printemps ! (1/5)

Après un hiver rude pour notre immunité, place au printemps ! Saison du réveil de la nature, de la sève qui se remet à circuler, des premiers bourgeons… c'est aussi, en naturopathie, le moment de nettoyer et de redynamiser son corps afin de retrouver sa pleine énergie. On en profite pour faire le grand ménage, cueillir les premières salades et préparer son jardin…

Accueillir l'énergie  du printemps !

Accueillir l'énergie du printemps !

Après un hiver rude pour notre immunité, place au printemps ! Saison du réveil de la nature, de la sève qui se remet à circuler, des premiers bourgeons… c'est aussi, en naturopathie, le moment de nettoyer et de redynamiser son corps afin de retrouver sa pleine énergie. On en profite pour faire le grand ménage, cueillir les premières salades et préparer son jardin…

« Vivement le printemps », entend-on lorsque l’hiver se fait long… Et quelle joie, quand mars arrive, de sortir de chez soi et de se délecter des premiers rayons de soleil ! Car oui, après un hiver difficile physiquement et mentalement, ponctué par le pic épidémique lié au variant Omicron, il est bon d’observer la nature qui s’éveille à nouveau, d’entendre le cui-cui des oiseaux, de voir la sève s’écouler des bouleaux… Et accueillir le printemps, c’est toute une attitude ! Ce passage de la saison froide à une atmosphère plus douce est associé au temps que l’on s’accorde à soi-même, et au fait de se faire du bien. La naturopathie nous invite, par exemple, à prendre un nouveau départ en nettoyant et détoxifiant nos corps et nos têtes encrassés, puis en les revitalisant. En éliminant les déchets accumulés durant l’hiver (repas plus copieux, sédentarité, environnement pollué…), l’organisme sera mieux préparé pour éviter les réactions allergiques ou encore les virus qui traînent dans l’air, le système immunitaire étant bien...

plus opérationnel. Cela permet également de surmonter le phénomène de « spring lethargy », fatigue saisonnière en français, qui fait référence à une baisse d’énergie temporaire ressentie au moment du printemps, sans doute liée au changement des températures. On profite également de l’arrivée du printemps pour ouvrir grand ses fenêtres, laisser l’air frais souffler dans nos intérieurs et se propager dans nos poumons, et faire un grand « ménage de printemps » ! Avec, cette année encore, des résolutions plus écologiques par le choix des ingrédients nettoyants, ou encore par le tri entrepris dans nos étagères de cuisine et salle de bains. Entre deux coups de balai, prenez vraiment le temps de sortir en extérieur, les pieds dans l’herbe, faites vos premiers semis de légumes et aromates, observez les bourgeons éclore, sans oublier de sortir votre bocal de la poche pour réaliser vos macérats. En d’autres termes, délaissez les énergies de l’hiver et faites-vous plaisir en suivant nos conseils !

« Foie » ou « reins » : adapter sa détox

Le foie et les reins sont les principaux émonctoires qui vont nous aider à nous débarrasser des surcharges accumulées. Le printemps est certes plus propice au nettoyage du foie. Mais pour certaines personnes, ce sont les reins qu’il vaut mieux stimuler. Et selon la problématique santé, il peut être préférable de ne pas stimuler ces deux organes en même temps. Pour savoir si vous devez suivre une cure diurétique ou hépatique, répondez à ces questions en rayant oui ou non.

Votre profil :

  • Vous êtes plutôt mince oui non
  • Vous êtes régulièrement angoissé ou déprimé : oui non
  • Vous souffrez souvent de troubles ORL : oui non
  • Chez vous, les articulations sont fragiles : oui non
  • L’alcool, ce n’est vraiment pas votre truc : oui non
  • Vos troubles digestifs intestinaux sont quotidiens : oui non
  • Des problèmes de peau vous gâchent la vie : oui non
  • Vous avez de l’arthrose depuis longtemps : oui non

Majorité de oui : vous avez besoin d’une détox des reins.

Majorité de non : vous avez besoin d’une détox du foie. Rendez-vous dans les pages suivantes pour des conseils adaptés.

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité