Plantes et Santé Plantes et santé : le site de la phytothérapie

Santé des cheveux des solutions décoiffantes(2/5)

Cheveux abîmés, cassants ou trop gras, blanchiment, chute ou alopécie jugée trop précoce... Autant de symptômes qui reflètent souvent l’état de santé général d’une personne. Nous vous proposons ce mois-ci de prendre soin de votre système capillaire, de sublimer sa nature, et par là même, la vôtre !

Oignon Cystine Cheveux

Solutions naturelles pour des cheveux en bonne santé

Ternes ou brillants, fins ou épais, denses ou clairsemés, vos cheveux et leur santé sont riches d’enseignements sur votre santé en général. Penchons-nous d’abord sur leur structure, composée de trois couches juxtaposées : une moelle au centre et un cortex au-dessus, tous deux composés de kératine donnant solidité et couleur au cheveu ; une dernière couche, appelée cuticule, les protège à l’aide d’une armure composée d’écailles étroitement juxtaposées et soudées entre elles par de la céramide, une substance huileuse.

Sous la tige du cheveu se trouvent la racine, le bulbe et le follicule pileux, où se cachent les mélanocytes responsables de la couleur et les kératinocytes: ces petites usines sont responsables de la pousse du cheveu. Elles produisent la kératine et la repoussent peu à peu vers le haut, le long du follicule pileux. Pour que cette chorégraphie cellulaire se fasse harmonieusement, adopter une bonne alimentation et éviter les carences sont deux choses essentielles. Un régime de type méditerranéen ou végétarien, faisant la part belle aux huiles et protéines végétales, est une bonne base. Un apport régulier de bonnes protéines et d’acides aminés pour la kératine est indispensable aux cheveux : on...

retiendra en particulier la cystine présente dans le germe de blé, les oignons et les choux, ainsi que la méthionine présente dans le millet. Une bonne dose d’acides gras essentiels (huiles bio riches en oméga 3, poissons gras) nourrira la céramide du cheveu. Parmi les nutriments importants, notons certaines vitamines (D, B6, E et C), des minéraux (zinc, fer, sélénium), ainsi que divers antioxydants prévenant la mort prématurée du cheveu, comme le resvératrol.

Il arrive pourtant qu’une bonne alimentation ou complémentation ne suffise pas à assurer une bonne pousse. Auquel cas d’autres déséquilibres métaboliques doivent être explorés, au premier rang desquels les déséquilibres hormonaux. Une tendance à l’hypothyroïdie peut favoriser la chute des cheveux, en particulier chez les roux. Un excès de cortisol, l’hormone du stress, peut avoir le même effet, toutes couleurs confondues. En outre, si beaucoup de femmes développent une très belle chevelure pendant leur grossesse, elles déchantent souvent après l’accouchement, lorsque la chute subite des œstrogènes entraîne une chute simultanée de leurs cheveux, parfois de l’ordre de 20 % à 30 % de la masse capillaire! Des phénomènes similaires peuvent s’observer après l’arrêt d’une pilule contraceptive fortement dosée. Symétriquement, un excès de dérivés de testostérone chez les hommes, mais aussi chez les femmes, favorise l’alopécie de loin la plus répandue, celle dite androgénétique.

Racine d’Amazonie pour  cheveux « stressés »

La racine du Gomphrena, une plante amazonienne,  est particulièrement adaptée chez les personnes pour qui des cheveux en mauvais état riment avec  stress et contrariétés. Adaptogène, le Gomphrena vous remettra d’aplomb physiquement et moralement en  vous aidant à vous distancier du stress et de l’anxiété. Il  favorise également un sommeil réparateur. Ses vitamines  (A, E et B) et minéraux (sélénium, fer, zinc, manganèse,calcium), la présence de phytostérols et d’allantoïnes  cicatrisantes et antioxydantes en font plus généralement un allié capillaire de choix.

À faire
Suivez une cure de trois semaines à un mois (5 à 8 gélules par jour). Vos ongles en profiteront également ! 

Polyvalent vinaigre d’ortie

Antichute, assainissant, antipelliculaire, donnant brillant et  tonus, le vinaigre d’ortie (Urtica dioica) est bon pour tout !

Mode d’emploi.
Faites bouillir durant vingt minutes à feu très doux  100 g de feuilles d’orties avec  0,5 litre de vinaigre de cidre  et 0,5 litre d’eau. Pour un effet  synergique, vous pouvez associer feuilles et racines d’ortie dans la décoction. Filtrez et utilisez en frictions régulières  ou en eau de rinçage. 

Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes et Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité