EXCLUSIF - Accédez gratuitement à tous nos contenus durant la période de confinement.

Vous avez juste à créer votre compte ici

Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Sept plantes merveilleuses pour votre peau (3/7)

bardane

La bardane : détoxifiante et équilibrante

Assez commune en Europe (hors régions méditerranéennes), la bardane (Arctium lappa) l’est aussi en Asie, où elle occupe une place de choix dans la ­médecine traditionnelle chinoise. Décrite, entre autres, comme ­dépurative, ­diurétique, ­sudorifique et anti­rhumatismale, la ­bardane se caractérise par ses longues racines chevelues et dures, riches en inuline (une fibre aux propriétés ­prébiotiques), en ­flavonoïdes (de puissants antioxydants dont fait partie la ­quercétine), en lignanes (des ­polyphénols aux propriétés anti-­inflammatoires et ­antioxydantes) pour ne citer que ceux-là.

Sur le plan cutané, la racine de bardane aide à réguler la sécrétion de sébum, un sujet de préoccupation de nombreux adolescents, mais aussi d’adultes présentant une peau mixte, c’est-à-dire des zones grasses, en général le front, le nez et le menton, et des zones plus sèches sur les joues, les tempes et autour des yeux.

Mais c’est sur les affections cutanées ­chroniques – acné, eczéma, psoriasis, urticaire, mycoses – que la bardane fait la ­différence. Outre l’usage traditionnel de la racine de ­bardane qui repose avant tout sur l’empirisme historique (notamment en médecine traditionnelle chinoise et indienne), une étude indienne a évalué Arctium lappa sous forme ­homéopathique pour traiter l’acné sur une période de six mois et a constaté une ­amélioration du nombre de lésions.

La bardane participe aussi à la santé de la peau en agissant en interne. En effet...

, les nombreux constituants de la plante améliorent la digestion et l’assimilation des nutriments, tout en stimulant les organes de l’élimination que sont le foie et les reins. Cette action combinée contribue à assainir et à embellir la peau par voie interne. Une étude chinoise a confirmé que la racine de bardane détoxifiait le sang et facilitait la circulation sanguine vers la surface de la peau, aidant à soigner par l’intérieur d’une maladie comme l’eczéma. À Taïwan, une autre équipe de recherche a découvert que l’extrait ­alcoolique de feuille de bardane, avait en plus la capacité d’inhiber deux enzymes, l’élastase qui décompose l’élastine (une fibre élastique qui, avec le collagène, détermine les propriétés mécaniques de la peau) et la ­tyrosinase, ­responsable de modifications pigmentaires liées à l’âge.

Après la racine et la feuille, le fruit de la bardane a permis à une étude allemande de découvrir l’un de ses actifs les plus puissants, l’arctiine. Ses propriétés anti-inflammatoires et stimulantes de la synthèse du collagène ont amélioré significativement le métabolisme de la peau, réduisant les signes cliniques du ­vieillissement.

À faire soi-même : Nettoyer l’acné

Cette affection de la peau située surtout sur le visage, la poitrine et le dos est bien désagréable. C’est le foie qui est en correspondance avec les glandes sébacées. Si la fonction hépatique se retrouve perturbée, les glandes sébacées peuvent fournir un travail supplémentaire qui correspondra pour l’organisme à l’élimination de toxines. Mieux vaut donc soutenir son foie.

  • De l’intérieur : Pour purifier son intérieur et effacer l’acné, prendre 5 ml d’EPS de bardane (Arctium lappa) soit une cuillerée à café le matin dans un grand verre d’eau, avant le petit déjeuner.
  • De l’extérieur : Marie-Antoinette Mulot dans son ouvrage, Secrets d’une herboriste : la bible des plantes, (éd. dauphin), conseille également d’appliquer des compresses sur la peau.

Ingrédients : • 10 g de bardane • 110 g de pensée sauvage • 10 g de scabieuse pour un quart de litre d’eau froide.

Préparation : Amenez à ébullition et retirez du feu. Infusez dix minutes et imbibez une gaze avec la préparation tiède matin et soir en laissant poser un quart d’heure minimum.

Le chanvre, un « shoot » d’hydratation

L’huile des graines de chanvre est riche en acides gras oméga-3 et 6 aux vertus anti-inflammatoires, mais ses phytostérols sont aussi parfaits pour protéger la peau. Cette huile de chènevis est notamment conseillée en cas de dermatite atopique. Il faut la choisir pressée à froid et la prendre en interne. Elle existe d’ailleurs sous forme de capsule. En cas de couperose, appliquée directement, matin et soir sur les zones touchées, elle va renforcer les capillaires sanguins. Une action qu’on gagnera à renforcer avec de l’huile essentielle d’immortelle (Helichrysum italicum) à raison de 5 gouttes dans un flacon de 15 ml d’huile de chanvre. Enfin, des études montrent aussi l’intérêt des cannabinoïdes du chanvre pour la peau. Des crèmes à base de CBD, (un actif autorisé) sont commercialisées et conseillées contre le psoriasis.

EXCLUSIF

Accédez gratuitement à tous nos articles
jusqu'à la fin de la période de confinement.

Connectez-vous pour lire les 78% restant de cet article

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Vous appréciez nos articles, allez plus loin en vous abonnant au magazine en cliquant ici
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité