Plantes et Santé Plantes & santé : le site de la phytothérapie

Plantes ayurvédiques,
des soins divins (1/6)

Rituels sacrés. Préparations médicinales. Richesse nutritionnelle. Depuis plusieurs millénaires, les plantes indiennes font partie intégrante de la médecine traditionnelle ayurvédique. Par leurs propriétés thérapeutiques, elles participent à l'équilibre global du corps et de l'esprit. Zoom sur cinq plantes emblématiques de cette médecine.

Tisanes ayurvédiques

Des plantes ayurvédiques pour rétablir notre équilibre

Si l’ayurvéda doit sa notoriété au bien-être associé à ses massages, à la douceur des épices et à la zénitude du yoga, la connaissance de cette médecine traditionnelle complexe et des plantes qui la compose est, elle, plus récente. Au cœur de cette discipline signifiant « science de la vie » en sanskrit, des végétaux jouent un rôle précieux dans le rééquilibrage des perturbations métaboliques.

Jusqu’alors ignorées en Occident, ces pépites botaniques se trouvent désormais assez couramment dans nos herboristeries. Ashwagandha, tulsi, neem, triphala, moringa… Ces plantes intriguent, tant par les rituels étonnants qui leur sont consacrés que par leurs potentiels thérapeutiques larges, intimement liés à une approche holistique de la santé.

En médecine ayurvédique, la santé se définit par l’équilibre des doshas nommés vata, pitta et kapha (voir ci-dessous). Ces derniers correspondent à des constitutions définies selon des critères physiques, physiologiques et psychologiques, faisant écho à notre nature profonde, appelée praktiki.

« Pour maintenir cette humeur biologique ou combler ses excès ou ses carences, les Indiens sélectionnent plusieurs plantes au pouvoir rééquilibrant », explique Kiran Vyas, directeur et fondateur des centres Tapovan, l’un des pionniers de l’ayurvéda en France. « La plupart d’entre elles sont “tridoshiques”, c’est-à-dire bonnes pour tous les doshas », complète Sebastian Pole, cofondateur de Pukka Herbs, marque de thés et d’infusions biologiques et ayurvédiques.

Une pharmacopée reconnue par l’OMS

Des fruits, des graines, des écorces, des racines… Sur 15 000 plantes médicinales recensées en Inde, 7 000 sont utilisées dans la médecine ayurvédique. Celle-ci réunit un savoir-faire et des traditions pratiqués depuis des millénaires par 80 % de la population indienne.

Il y a vingt ans déjà, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaissait l’importance des végétaux dans le système de soins du pays, appelant à « la sauvegarde des plantes qui sauvent la vie ». Ce marché représente aujourd’hui 1,2 milliard d’euros et progresse de 8 % par an. Malheureusement, il pose aussi la question de la biodiversité, avec des méthodes de récolte qui menacent aujourd’hui d’extinction certaines plantes.

Quel est votre dosha dominant ?

L’ayurvéda classe les individus selon trois doshas : vata, pitta et kapha. « Bien que nous soyons tous nés avec les trois doshas, ils s’assemblent différemment en chacun de nous. C’est cette combinaison unique qui fait de nous ce que nous sommes », explique Sebastian Pole. Une fois votre ou vos dosha(s) dominants définis, la médecine ayurvédique définit des plantes, des épices, des modes de cuisson favorables à votre équilibre. Voici quelques traits qui peuvent vous orienter sur votre dosha dominant.

Vous êtes vata

  • Vous êtes mince et élancé
  • Vos cheveux et votre peau sont de tendance sèche
  • Vos extrémités sont souvent froides
  • Vous avez une digestion irrégulière
  • Votre sommeil est léger, avec une tendance à l’insomnie
  • Vous êtes énergique, créatif, flexible, spontané, enthousiaste
  • Vous avez une tendance à l’anxiété
  • Vous aimez démarrer de nouveaux projets

Vous êtes pitta

  • Vous avez une...
  • ossature moyenne, une bonne musculature
  • Votre regard est pénétrant
  • Votre démarche est assurée et confiante
  • Votre sommeil est profond
  • Votre appétit est fort
  • Vous transpirez facilement et êtes sensible au soleil
  • Vous êtes chaleureux et entrepreneur
  • Vous avez une bonne mémoire, un discours précis
  • Vous êtes perfectionniste, à tendance obsessionnelle

Vous êtes kapha

  • Votre ossature est solide
  • Votre peau et vos cheveux sont bien hydratés
  • Votre sommeil est profond
  • Vous avez tendance à prendre du poids
  • Vous avez une bonne mémoire à long terme
  • Vous êtes généreux et loyal
  • Vous avez un instinct protecteur
  • Vous êtes facilement adaptable, avec une bonne humeur générale

Questionnaire plus approfondi sur www.ayurveda-france.org

Des fruits contre les pépins de santé

Le triphala est un must ancestral de l’ayurvéda. Traditionnellement consommée sous forme de thé, cette préparation millénaire rassemble trois baies séchées et moulues : l’amla, l’haritaki et le bibhitaki, qui équilibrent chacun des trois doshas :

  1. L’amla (Emblica officinalis), sorte de « groseille indienne », possède 20 fois plus de vitamine C que l’orange, soutient particulièrement la digestion et renforce le foie.
  2. Le haritaki (Terminalia ­chebula) soutient le processus de digestion et élimine en douceur les toxines ­accumulées dans l’organisme.
  3. Le bibhitaki (Terminalia bellirica, photo ci-dessus), très ancré dans la pharmacopée indienne, est un fruit antioxydant, astringent et laxatif, qui participe à l’élimination des parasites intestinaux.

Bon pour les enfants, retrouvez le triphala en gélule, en poudre et en boisson pour soulager les maux de ventre et nettoyer le colon. Versez une demi-cuillère à café de poudre dans une tasse d’eau chaude, à boire une à deux fois par jour.

L’ayurvéda, c’est aussi…

1. Trois plantes ayurvédiques prometteuses

  • Le pois mascate (Mucuna pruriens) possède des graines réputées pour leur teneur naturellement élevée en L-Dopa, substance précurseur de la dopamine, dont les parkinsoniens sont en carence.
  • Le guggul (Commiphora wightii, photo ci-contre) – que l’on prononce « gougoul » – est traditionnellement recommandé dans les cas d’obésité pour sa faculté à capter les toxines de l’organisme. Les Indiens l’associent avec le triphala afin de drainer ces toxines vers l’extérieur.
  • Le coléus à forskoline (Coleus forskohlii ou Plectranthus barbatus). Connu pour son effet bénéfique sur la perte de poids, il montre aussi des effets anti-glaucome grâce à la forskoline, un diterpénoïde extrait de ses racines qui réduirait la pression intra-oculaire.

 

2. Épices et tout

Colorées, parfumées, les épices sont très présentes dans la culture indienne. Voici trois façons originales de les utiliser au quotidien :

  • Le curcuma : mélanger une demi-cuillère à café de poudre dans une de miel et appliquer sur la peau pour accélérer la guérison des plaies.
  • La cardamome : mâcher quelques graines pour favoriser la digestion et garder l’esprit éveillé. En bonus pour les fumeurs, cette technique supprime les envies de nicotine.
  • Le gingembre : avaler une tranche de gingembre frais arrosée de jus de citron, d’une pincée de sel, et hop ! Les enzymes digestives accourent avant le repas.

 

3. Choisir ses huiles de massage

  • L’huile de sésame pour un massage doux et chaud va calmer les anxiétés et insomnies du soir. Riche en vitamine E et acides gras essentiels, cette huile va rééquilibrer le dosha vata et nourrir sa peau sèche.
  • L’huile de coco ou le ghee (beurre clarifié) en massage de préférence l’après-midi pour calmer le feu du type pitta. Lorsque l’huile devient dure et blanche, c’est le signe que la température du corps a baissé.
  • L’huile de moutarde, chauffante, est idéale en massage matinal pour stimuler l’énergie stagnante de kapha.

Aller plus loin : les sites et livres recommandés

Pour un bilan de santé ayurvédique, retrouvez de nombreux praticiens dans les centres et sur les sites suivants :

Pour se mettre à la page, optez pour les ouvrages suivants :

  • Le grand livre de l’ayurvéda santé-détox, de Fabien Correch, éd. Leduc.s
  • Le grand guide de l’ayurvéda : le bien-être par l’ayurvéda, de Kiran Vyas, éd. Le Courrier du livre
  • La divinité des plantes, de David Frawley, éd. Turiya
  • Une vie de qualité avec l’ayurvéda, de Sebastian Pole, éd. Guy Trédaniel.
Cet article est reservé aux abonnés.
Pour lire les 78% restants de cet article,
En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Plantes & Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.
Inscrivez vous gratuitement à la newsletter Plantes & Santé
Recevez chaque semaine nos conseils de bien-être par les plantes, astuces et recettes à faire vous même pour retrouver Equilibre et Santé
Votre inscription a bien été prise en compte 
Politique de confidentialité